/finance/homepage

L'emploi à un niveau prépandémique

Chef in restaurant kitchen ,doing flambe on food

hxdyl - stock.adobe.com

L’emploi est revenu à son niveau prépandémique au pays en septembre, grâce à la création de 157 000 emplois (+0,8 point). Il s’agit d’une quatrième hausse consécutive en autant de mois.

Le taux de chômage a par ailleurs atteint 6,9 % à l'échelle canadienne, en baisse de 0,2 point.

Au Québec, où le mot «pénurie» figure dans bon nombre de conversations, le taux de chômage a diminué de 0,1 point en septembre pour se fixer à 5,7 %.

«L'emploi au Québec a progressé de 31 000 (+0,7 %) en septembre après s'être maintenu en juillet et en août, a indiqué l’agence fédérale, vendredi, au moment de dévoiler les plus récentes données.

La Belle Province compte ainsi 4,32 millions de personnes en emploi. C’est un revirement de situation par rapport à janvier dernier, moment où le Québec était plongé dans de nouvelles mesures strictes, incluant un couvre-feu; près de 100 000 emplois avaient alors été effacés.

«Les hausses les plus marquées ont été observées dans la fabrication, suivie des services professionnels, scientifiques et techniques, a-t-on poursuivi. Le taux de chômage en septembre s'est établi à 5,7 %. Dans la RMR de Montréal, l'emploi a peu varié en septembre après avoir reculé de 29 000 (-1,3 %) en août. La RMR de Québec a enregistré le plus faible taux de chômage (4,1 %) de toutes les RMR au Canada en septembre.»

Pour sa part, l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) a fait remarquer que «l'emploi en septembre 2021 a ainsi augmenté de 791 900 depuis mai 2020, ce qui correspond à près de 96 % des 825 900 emplois perdus entre février et avril 2020».

L’ISQ met par ailleurs en perspective que l’emploi au Québec a augmenté de 182 400 au cours des neuf premiers mois de l’année, par rapport à 2020.

«La hausse s'observe principalement dans l'emploi à temps plein (+142 400, comparativement à +39 900 pour l'emploi à temps partiel).»

Statistique Canada a indiqué que l’emploi chez les femmes de 25 à 54 ans, principal groupe d’âge actif, a crû de 49 000 (+0,8 %) comparativement à février 2020, soit avant le début de la pandémie au pays. Chez les hommes du principal groupe d'âge actif, l'emploi était comparable à celui de février 2020, a-t-on noté.

Le Manitoba domine

Seul le Manitoba a une meilleure situation que le Québec, avec un taux de chômage de 5,6 %, en baisse de 0,1 point. En Ontario, le taux de chômage a été de 7,3 % (-0,3 point).

Dans plusieurs provinces, le taux de chômage a crû en septembre, en raison notamment de l’imposition - ou du retour - de mesures sanitaires liées à la résurgence de la maladie à coronavirus. Des provinces ont aussi imposé un passeport vaccinal, comme le Québec à compter du 1er septembre.

Taux de chômage au Canada en septembre 2021:

Terre-Neuve-et-Labrador: 13,1 % (+1,0 pt)

Île-du-Prince-Édouard 11,3 % (+0,7 pt)

Nouveau-Brunswick: 9,3 % (stable)

Alberta: 8,1 % (+0,2 pt)

Nouvelle-Écosse: 8,0 % (+0,2 pt)

Ontario: 7,3 % (-0,3 pt)

Saskatchewan: 6,3 % (-0,7 pt)

Colombie-Britannique: 5,9 % (-0,3 pt)

Québec: 5,7 % (-0,1 pt)

Manitoba: 5,6 % (-0,1 pt)

Moyenne canadienne: 6,9 % (-0,2 pt)

Keyword: 

Source: QMI Agency

Agence QMI

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.