/news/coronavirus

Permis de pratique suspendu pour les infirmières non adéquatement vaccinées

L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec suspendra le permis de pratique de ses membres non adéquatement inoculés contre la COVID. 

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur la COVID-19

• À lire aussi: Vaccination obligatoire: un dernier avertissement lancé aux employés non vaccinés

Luc Mathieu, président de l’Ordre, affirme que la décision a été prise vendredi dernier, de concert avec les autres ordres professionnels de la santé et avec le ministère de la Santé. 

Il explique que sur plus de 80 000 membres, 4338 ne sont pas adéquatement vaccinés. 

De ce nombre, 2807 n’ont reçu aucune dose de vaccin contre la COVID.

C’est sans compter les 5716 membres dont il est impossible de connaître le statut vaccinal puisque les données du ministère de la Santé n’ont pu être appareillées à celles de l’ordre. 

Comme annoncé par le gouvernement, tous les travailleurs du réseau de la santé devront être adéquatement protégés contre la COVID-19, sans quoi, ils seront placés en congé sans solde.

«Avant de suspendre qui que ce soit, il faut vérifier le statut vaccinal», affirme le président. 

Une opération de vérification sera d’ailleurs mise en place dès mardi. Les membres dont la situation vaccinale n’est pas confirmée seront contactés par l’OIIQ. 

Luc Mathieu affirme que l’Ordre n’est pas en mesure d’expliquer pourquoi certains infirmiers et certaines infirmières n’ont pas été vaccinés, ni si certaines régions sont plus affectées. 

Les procédures de suspension se feront graduellement dès le 15 octobre. 

Bris de service   

Luc Mathieu n’écarte pas la possibilité que la vaccination obligatoire affecte les bris de service dans le système de santé de la province. 

Il affirme qu’il avait soulevé cette possibilité dans une lettre envoyée au ministre Christian Dubé et avait demandé que le ministère soit vigilant par rapport à cette situation. 

Malgré les craintes de bris de services soulevées par plusieurs acteurs du milieu, le ministère de la Santé a décidé de garder le cap sur cette date. 

Le ministre de la Santé Christian Dubé a d’ailleurs prévenu que d’importantes mesures de réorganisation des services de santé seraient annoncées cette semaine. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.