/buzz/homepage

Un couple tente de vendre des secrets nucléaires cachés dans sandwich

Après une opération d’un an, le FBI a épinglé un couple du Maryland qui aurait tenté de vendre des secrets nucléaires à d’autres nations.

Jonathan Toebbe, un ingénieur de la marine américaine et sa femme Diana ont été arrêtés samedi. 

De par son travail, M. Toebbe avait accès à des informations ultra-secrètes, aurait tenté de monnayer des renseignements concernant le design de sous-marins américains à propulsion atomique.

Selon le FBI, l’ingénieur aurait envoyé un message à un gouvernement étranger en avril 2020, dans lequel il offrait de vendre des secrets nucléaires.

Un agent du FBI a répondu à ce message en se faisant passer pour un représentant d’une autre nation. Ce dernier a tranquillement gagné la confiance de Jonathan Toebbe, qui a fini par lui proposer de lui vendre les renseignements en échange de plusieurs dizaines de milliers de dollars en cryptomonnaie.

En juin dernier, Toebbe et sa femme se sont rendus en Virginie occidentale où il avait été convenu que la transaction serait réalisée. M. Toebbe aurait caché une carte SD à l’intérieur d’un sandwich au beurre d’arachide, pendant que sa femme faisait le guet. 

Un agent du FBI a ensuite ramassé la carte SD, qui contenait de réels renseignements concernant les réacteurs nucléaires de sous-marins américains. Le couple a ensuite reçu un paiement en cryptomonnaie, tel que convenu.

Deux mois plus tard, une autre transaction similaire a eu lieu et cette fois, de nouvelles informations top secrètes auraient été dissimulées dans un paquet de gomme à mâcher, rapporte la BBC.

À la suite de ces deux transactions et après des mois d’enquête, le FBI a finalement arrêté le tandem qui a été formellement accusé cette fin de semaine.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.