/finance/homepage

La Caisse mise ses millions dans une firme de cryptos controversée

MARIO BEAUREGARD/AGENCEQMI

Alors que l’Autorité des marchés financiers (AMF) invite les Québécois à se méfier du buzz de cryptomonnaies, la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) mène une ronde de 400 M$ US avec le fonds californien WestCap dans la firme controversée de cryptos Celsius.  

«Pour pallier le risque d’activités criminelles, Celsius a mis en place des protocoles de vérification d’identité suivant des standards reconnus comme le KYC (connaissance du client) et AML (anti-blanchiment)», a répondu au Journal la porte-parole de la Caisse Elena Gabrysz quand on lui a demandé si les accusations de blanchiment d'argent de plateformes de cryptos sont une préoccupation pour le bas de laine des Québécois.

Sous l’œil des régulateurs

Fin septembre, les autorités réglementaires américaines de l’État du Kentucky ont ordonné à Celsius d’arrêter d’offrir certains types de comptes, a rapporté Bloomberg. 

Cette interdiction faisait suite à ce celle des régulateurs du Texas, de l’Alabama et du New Jersey, toujours selon le média économique. 

Hier, en journée, Alex Mashinsky, chef de la direction de Celsius Network, n’était pas disponible pour accorder une entrevue pour fournir des détails sur certaines activités qui sont dans la mire des autorités américaines. 

Au Journal, la Caisse a souligné que Celsius avait déjà démontré qu’elle travaillait de façon constructive avec les autorités et qu’elle continuer d’adapter son modèle d’affaires en conséquence.

«La CDPQ croit qu’une réglementation de l’industrie est nécessaire afin d’encadrer ses pratiques et assurer la protection des consommateurs et a l’intention de promouvoir cette idée via cet investissement», a ajouté Elena Gabrysz de la Caisse. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.