/regional/estduquebec/basstlaurent

Manifestations devant des résidences pour aînés du Bas-Saint-Laurent

Plusieurs dizaines de syndiqués, représentés par la CSN, manifestaient mardi devant le Manoir Les Générations et la résidence des Sœurs du St-Rosaire, qui hébergent des aînés du Bas-Saint-Laurent.

Environ 275 travailleurs, affiliés à la CSN, oeuvrent dans ces deux résidences. Leur convention collective est échue depuis mars 2021 et le syndicat propose aux différentes directions de reporter d’un an les négociations pour voir comment la situation évoluera.

Le syndicat souhaitait mettre sur pause les négociations, le temps que la situation avec la pandémie et la pénurie de main-d’œuvre se stabilise.

«Il y a eu des primes temporaires de données, il y a un manque de main-d’œuvre criant, la rétention est difficile», explique la présidente du Conseil central de la CSN Bas-St-Laurent, Nancy Legendre.

Entre-temps, la CSN demande 1 $ d’augmentation pour tous les employés. Un préposé aux bénéficiaires qui travaille dans une résidence pour aînés représentée par la CSN gagne 15,40 $ de l’heure.

«On pense qu’on était loin d’exagérer, ces gens ont donné énormément pendant la pandémie», lance Mme Legendre.

Selon le syndicat, les directions des établissements au Bas-Saint-Laurent refusent cette proposition, alors que ce genre d’entente a été conclue dans plusieurs régions du Québec, comme ce fut le cas dans la région de la Capitale nationale.

D’autres actions de visibilité sont prévues dans les prochains jours et les employés ont aussi voté pour un mandat de grève à utiliser au moment opportun.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.