/news/coronavirus

Mathieu Nadeau-Vallée: «de plus en plus, on a des victimes de désinformation»

Il est médecin résident, docteur en pharmacologie et son passe-temps est de tenter de convaincre les récalcitrants des bienfaits des vaccins contre la COVID-19.

Surnommé Walmart Trudeau, Mathieu Nadeau-Vallée de son vrai nom, combat quotidiennement la désinformation «volontaire» avec des capsules vidéo qu’il publie sur les réseaux sociaux, dont TikTok.

«Les gens non vaccinés, une grande partie, ne sont pas nécessairement antivaccins. Ils sont plutôt les victimes des gens qui, volontairement, diffusent de la désinformation. (...) Ils vont délibérément tronquer la vérité; ils vont prendre des vidéos et les mettre complètement hors contexte de façon volontaire. De plus en plus, on a des victimes de désinformation, des gens qui ont peur du vaccin de façon irrationnelle, mais sur la base de ces vidéos-là», explique Dr Nadeau-Vallée en entrevue avec Pierre Bruneau.

Le médecin résident s’est donc donné comme objectif de démêler le vrai du faux et aider les gens à prendre une décision éclairée, peu importe laquelle.

Et sa démarche a déjà donné quelques résultats.

«J'ai eu des centaines de témoignages de gens qui m'ont dit plusieurs choses. Plusieurs m'ont dit qu'ils sont allés se faire vacciner, qu'avant ils avaient peur, mais qu'en écoutant mes vidéos, ils ont été rassurés. Plusieurs aussi m'ont dit que leurs familles étaient brisées par les clans pour ou contre le vaccin et que tous ensemble, ils ont écouté mes vidéos et maintenant, ils se sont réconciliés», raconte Mathieu Nadeau-Vallée.

Face aux critiques qui lui reprochent d’être à la solde des pharmaceutiques, le docteur en pharmacologie n'en démord pas : il n’a aucun conflit d’intérêts à cacher.

«Je n'ai aucun conflit d'intérêts, aucun. Je ne suis pas payé pour faire ce que je fais, par personne», lance-t-il.

Respect   

L’important, dit-il, c’est de rester respectueux envers les autres, même ceux qui propagent de la désinformation.

«Une partie de mes capsules, ce sont des capsules où je m'adresse à des gens qui ont propagé des nouvelles, que ce soit de la désinformation ou de "mésinformation". (...) Dans mes réponses, ce que je fais, c'est que j'adresse les faits scientifiques, je montre mes sources scientifiques et je réponds aux gens», explique M. Nadeau-Vallée.

Mais il lui arrive parfois d’être cinglant envers certains acteurs, comme ce fût le cas contre une infirmière auxiliaire qui s’improvisait infirmière.

«Plus je trouve qu'une personne a une attitude irresponsable et dangereuse, plus je peux être un petit peu cinglant, pédant, mais ça, c'est au début de mes vidéos. J'ai un peu évolué dans mes vidéos aussi, je le fais de moins en moins, mais cette infirmière-là, elle diffusait de la désinformation totale, avec un "scrub" et c'est une vidéo qui avait l'air officielle», déplore-t-il.

«Je n'ai absolument rien contre les infirmières auxiliaires qui font un travail superbe, mais j'ai trouvé que c'était déplacé de sa part de prendre une position qui était complètement contre la science, contre le consensus scientifique, et avec aucun fait objectif pour [s’appuyer]», peste-t-il.

Toutefois, n’empêche qu’il restera toujours des irréductibles qui refuseront toujours le vaccin et qui vont continuer de croire dur comme fer aux fausses informations qu’ils propagent. 

«Il y a une partie des gens qui sont non vaccinés que j'ai peu d'espoir qu'ils vont arriver à une décision éclairée. Par exemple des gens qui vont croire qu'on injecte de l'eau dans les vaccins... Les ingrédients du vaccin sont publiés, on sait exactement ce qu'on donne aux gens. Il y a certaines personnes, je crois, qui vivent dans le déni total et qui sont complètement désinformées, mais mon public cible, c'est les gens qui veulent prendre une décision éclairée», réaffirme-t-il.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.