/news/coronavirus

COVID-19: l’Est-du-Québec demeure vigilant

Au Bas-Saint-Laurent, trois personnes sont présentement hospitalisées après avoir contracté la COVID-19 et deux personnes se retrouvent aux soins intensifs.

Ces hospitalisations sont prises en charge à Rimouski et à Rivière-du-Loup tant que les cas demeurent peu nombreux.

Il y a présentement 10 lits de disponibles pour les patients COVID à Rimouski, dont deux de soins intensifs. À Rivière-du-Loup, sept lits sont disponibles pour les patients atteints du virus, incluant deux de soins intensifs.

«Tant que la capacité, tant à Rivière-du-Loup qu’à Rimouski va le permettre, on va les garder dans ces deux hôpitaux. Advenant qu’éventuellement on ait plus de débordement, plus de cas, ce qui n’est pas en train d’arriver à l’heure actuelle, on pourrait toujours éventuellement considérer de laisser des cas dans des milieux de proximité», a dit jeudi le Dr Jean-Christophe Carvalho, PDG-adjoint du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent.

Le CISSS a cependant demandé aux autres centres hospitaliers de la région de se préparer à recevoir des cas de COVID-19 si les hospitalisations augmentent considérablement à Rimouski et à Rivière-du-Loup.

Les équipes de prévention des infections ont donc mis en place des protocoles dans chaque centre hospitalier du Bas-Saint-Laurent et les employés ont reçu la formation adéquate.

En Gaspésie, les patients sont pris en charge dans les centres hospitaliers de Gaspé, de Maria et de Chandler.

Sur la Côte-Nord, toutes les installations où des patients peuvent être hospitalisés ont au moins un lit disponible pour accueillir un patient atteint de la COVID-19.

La gestion au sein des unités COVID n’est toutefois pas la même que dans les vagues précédentes.

«C’est des unités qu’on dit mixtes, ce n’est plus des unités uniquement COVID, ça nous permet d’avoir des cas COVID et non COVID dans la même unité, mais il faut comprendre qu’avec l’équipe de prévention des infections on a mis en place tout le système pour que ce soit sécuritaire, d’autant plus que la très vaste majorité du personnel maintenant est vacciné», a expliqué le Dr Jean-Christophe Carvalho.

La vaccination progresse lentement au Bas-Saint-Laurent 

Quelque 87 % des Bas-Laurentiens âgés de 12 ans et plus sont maintenant doublement vaccinés et 91 % ont reçu une dose. Il s’agit d’une augmentation de 1 % depuis le 1er octobre.

Les employés du réseau de la santé ont été nombreux à choisir de se faire vacciner dans les dernières semaines. Ainsi, 134 employés du CISSS du Bas-Saint-Laurent ont reçu une première dose du vaccin durant le mois de septembre et 48 l’ont fait entre le 1er et le 12 octobre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.