/finance/homepage

Des chips aux insectes produites au Québec

Les Québécois pourront bientôt se régaler de croustilles à base d’insectes produites localement et dont la saveur a été mise au point par le chef Daniel Vézina.

Marco Poulin, maintenant établi à Cap-Santé, dans Portneuf, élève des ténébrions avec son entreprise, les Fermes Mystik. Deux produits sont actuellement offerts : une poudre d’insectes, à haute valeur de protéines, et un engrais, appelé Viridi.

Mais le prochain produit, que l’entreprise compte mettre en marché d’ici la fin octobre, devrait lui apporter une plus grande notoriété parmi le public.

« J’y pense depuis trois ans et j’y travaille depuis deux ans. Mais la COVID, ça n’était pas évident », raconte M. Poulin, au sujet de ses croustilles à base de poudre d’insecte portant la marque Entomo Protéines.

« Pour le moment, les croustilles sont offertes en sac de 40 g. Les saveurs sont sésame-charbon actif, argousier et kale offrant chacune 6 g de protéines », détaille-t-il.

« Ils vont se détailler entre 4,29 et 4,49 $, mais avec une valeur nutritionnelle. Il n’y a pas d’arôme ou de colorant artificiel. Nous faisons notre kale ici. L’argousier provient d’un producteur de Portneuf. Les chips sont entièrement faites ici », avance M. Poulin.

Production  

Après le mélange de la pâte, une machine la compresse pour obtenir l’épaisseur souhaitée. La pâte est ensuite cuite au four, sans huile.

« J’ai développé la base de la recette. J’ai essayé d’ajouter de la saveur, mais j’ai eu de la misère. On s’est tournés vers un grand chef, Daniel Vézina. Il avait dans son mandat d’avoir des protéines, des fibres et du fer. Il ne voulait pas de sel et vinaigre ou de BBQ et nous a développé ces saveurs. Au début, je n’étais pas chaud à ça », mentionne celui qui ne regrette pas de s’être laissé convaincre.

Le grand avantage des croustilles aux insectes réside dans la haute teneur en protéines par rapport aux calories.

D’ici trois à quatre mois, Marco Poulin, avec encore la collaboration de Daniel Vézina, espère pouvoir mettre en marché des barres énergétiques.

La filière de la bière  

Toujours avec le chef Vézina, M. Poulin développe actuellement un autre créneau, celui des croustilles aux insectes, à la bière et aux champignons avec trois brasseries.

« J’ai fait goûter le produit à mon personnel, à des amis et à de la famille. Je ne leur ai pas tous dit que c’était avec des insectes parce que je voulais voir leur réaction. Et ça a été un franc succès. Ils étaient vraiment étonnés quand je leur ai dit comment c’était fait. C’est un peu épicé-salé, on voit que ce serait bon avec une bière, c’est un produit très intéressant qui ne nous rappelle pas qu’on mange des insectes », explique Benjamin Somers, cofondateur et copropriétaire de la Microbrasserie 4 Origines de Montréal.

À VOIR AUSSI...   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.