/news/coronavirus

Les hôpitaux devraient-ils prioriser les patients vaccinés?

Chaque jour qui passe, les chiffres démontrent que les personnes non vaccinées sont surreprésentées dans les statistiques d’hospitalisations liées à la COVID.

• À lire aussi: Vaccination obligatoire: des patients tannés des récalcitrants, mais compréhensifs

• À lire aussi: Travailleurs de la santé: près de 750 nouvelles ressources à temps plein

• À lire aussi: COVID-19: début de la distribution de la 3e dose à Québec

Lors des plus récentes données fournies par Santé Québec, au cours des 28 derniers jours, 468 des 719 hospitalisations recensées impliquaient des gens n’ayant pas été inoculés.

Quant aux 173 personnes admises aux soins intensifs durant la même période, 135 d’entre elles n'étaient pas du tout vaccinées.

Devant de tels chiffres, certaines personnes se demandent si les hôpitaux devraient privilégier les patients vaccinés, au détriment de ceux qui refusent de faire inoculer.

En entrevue à TVA Nouvelles, le Dr François Marquis, chef du service des soins intensifs de l‘Hôpital Maisonneuve-Rosemont, avoue que la question n’est pas insensée.

«Si j’ai deux patients qui attendent pour une chirurgie du genou, est-ce qu’on devrait prioriser la personne doublement vaccinée? Ça a du sens, parce que la personne doublement vaccinée a moins de chances de tomber malade ou de rendre quelqu’un malade. Elle a moins de chance d’alourdir le réseau», indique le Dr Marquis.

Pour voir l’entrevue complète, visionnez la vidéo ci-haut.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.