/news/coronavirus

Tester plutôt que vacciner : une bonne ou mauvaise idée?

Capture d'écran TVA Nouvelles

L’un des arguments utilisés par les personnes opposées à la vaccination obligatoire est qu’il vaut mieux tester régulièrement les personnes œuvrant dans le réseau de la santé que de les forcer à se faire inoculer.

• À lire aussi: Les hôpitaux devraient-ils prioriser les patients vaccinés?

• À lire aussi: Vaccination obligatoire: des patients tannés des récalcitrants, mais compréhensifs

• À lire aussi: «Ce n’est pas acceptable de travailler non vacciné!»

Une fausse solution, estime la pharmacienne Diane Lamarre. Celle-ci a affirmé à TVA Nouvelles que les deux méthodes n’avaient pas du tout les mêmes bénéfices.

La pharmacienne martèle que les personnes vaccinées sont moins contagieuses que celles n’ayant reçu aucune dose. En fait, le vaccin réduit de 80% le risque d’être infecté, indique Diane Lamarre.

De plus, le fait d’être vacciné diminue considérablement la possibilité de transmettre le virus à ses proches.

«Les gens qui sont vaccinés contaminent moins les gens qui sont proches d’eux : leur famille, leurs collègues de travail et leurs amis lorsqu’ils se rencontrent», explique Diane Lamarre.

Cette dernière ajoute que la charge virale des vaccinés diminue plus vite que celle des non-vaccinés.

«Le vaccin, sans être parfait, est nettement supérieur au fait de se faire tester trois fois par semaine», conclut la pharmacienne.

Pour voir les explications complètes de Diane Lamarre, visionnez la vidéo ci-haut.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.