/news/tele

«5 gars pour moi»: Tout sauf du hasard

PHOTO COURTOISIE/TVA

Alors que la production de «5 gars et moi» fait actuellement un blitz pour attirer des candidatures de garçons, le producteur assure que rien n’est laissé au hasard dans cette émission qui agit comme une véritable agence de rencontres.

Le concept de «5 gars pour moi», c’est une fille célibataire qui accueille cinq gars chez elle durant une semaine. Chaque jour, un gars est éliminé pour qu’il ne reste que le meilleur match à la fin. Douze candidates potentielles ont été sélectionnées et les hommes célibataires du Québec peuvent maintenant s’inscrire afin d’avoir la chance de les rencontrer. «Quatre d’entre elles ne se retrouveront pas parmi les finalistes, a dévoilé Jean-Pierre Marcotte, le producteur délégué. Pour faire une bonne émission, il faut avoir un bon casting masculin, on va donc choisir les filles en fonction du recrutement des gars.»

Les gars qui veulent s’inscrire doivent d’abord avoir un attrait pour une ou plusieurs des candidates potentielles. «Quand il s’inscrit, il voit juste une photo et une courte biographie, a détaillé le producteur. Il peut donner jusqu’à trois choix de filles qu’il voudrait rencontrer. Ensuite, on va faire des entrevues avec ces gars-là et on va affiner les matchs possibles.»

Pour le producteur, le hasard n’est pas un élément prévu dans le concept de l’émission. «On a une équipe de cinq personnes qui travaille à temps plein sur l’étude des profils de candidature et essaye de trouver des affinités entre les gens. Pour les candidates, c’est vraiment l’opportunité de rencontrer cinq gars qui ont un potentiel d’établir une relation avec elles.»

La production se réserve aussi la possibilité de mélanger les candidatures. «On peut prendre ce genre d’initiative, mais ça se fait toujours en accord avec les participants, a raconté Julie Bélanger, productrice au contenu. Il y a, par exemple, un garçon qui s’est inscrit en disant qu’il avait envie de fonder une famille, mais il s’est inscrit pour une fille qui n’a pas d’enfant et qui n’en veut pas. On va donc lui proposer une autre femme qui est au même endroit que lui dans la vie, mais s’il n’est pas d’accord, on ne l’oblige pas.»

Les candidates potentielles habitent dans différentes régions du Québec et font toutes sortes de métier. Les gars recherchés doivent correspondre à ce profil. «On cherche des gens vrais et authentiques, sincères dans leur démarche amoureuse, de tous les milieux, de tous les âges, a précisé la productrice au contenu. Des gens qui ont quelque chose à dire et qui ont un bagage de vie intéressant.»

Une première émission a déjà été tournée et l’ambiance s’est révélée très chaleureuse, conviviale et amicale entre tous les participants. Et il y a même un vrai match à la fin de la semaine!

«On est vraiment dans une démarche d’authenticité et on veut mettre en scène des personnages qui représentent le vrai monde, a conclu Jean-Pierre Marcotte. Dans la mesure où tu as envie de rencontrer quelqu’un, cette émission est une option parmi d’autres pour des gens qui ont vraiment envie de rencontrer l’amour.»

Pour vous inscrire, rendez-vous sur le site 5garspourmoi.ca

Les douze candidates potentielles

* Mylène, 30 ans, Montérégie: Entrepreneuse franche et débordante d’énergie, elle est aussi sportive, aime voyager et avoir une certaine liberté.

* Marie-Michèle, 36 ans, Saguenay-Lac-St-Jean: Intervenante sociale, cette maman drôle et spontanée aime être proche des gens qui l’entourent.

* Sylvie, 39 ans, Capitale-Nationale: Entrepreneuse brillante et pleine d’autodérision, elle souhaite fonder une famille avec un gars prêt à s’engager.

* Priska, 31 ans, Grand Montréal: Coiffeuse, elle aime les tattoos et les sports de combat. Elle aimerait éventuellement fonder une famille avec celui qui fera battre son cœur.

* Vanessa, 33 ans, Centre-du-Québec: Maman active, avec un bon côté manuel, elle pratique le ski et la planche à neige. Cette chargée de projet en marketing cherche une relation durable.

* Janie, 35 ans, Montérégie: Gestionnaire de projets en traduction, cette maman se définit comme curieuse, transparente et qui n’a pas peur de dire les vraies choses.

* Nancy, 50 ans, Montérégie: Enseignante en éducation physique, elle aime bouger à l’extérieur et elle a une passion pour les animaux. Elle sait aussi ce qu’elle veut...

* Mélissa, 43 ans, Grand Montréal: Elle adore le théâtre... et la moto! Elle cherche un gars charismatique avec une grande ouverture d’esprit.

* Cyndie, 41 ans, Lanaudière: Femme de carrière, elle est très sociable et reste ouverte à fonder une famille. Elle cherche un gars indépendant sur le plan financier et prêt à s’embarquer dans une relation.

* Solène, 33 ans, Grand Montréal: Danseuse professionnelle, elle a un côté spirituel et une sensibilité très développés. Proche de sa famille, elle apprécie aussi des moments de solitude.

* Julie, 44 ans, Centre-du-Québec: Maman accomplie, débrouillarde et manuelle, elle cherche un compagnon de vie, une épaule sur laquelle s’appuyer.

* Sonia, 43 ans, Montérégie: Maman sportive et qui a du caractère, elle est entrepreneuse dans le milieu du fitness. Elle a hâte de trouver l’amour.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.