/regional/outaouais

CISSS de l’Outaouais: pas de travail supplémentaire obligatoire ce week-end

Photo d'archives, Agence QMI

Le FIQ-Syndicat des professionnelles en soins de l’Outaouais annonce qu’il n’y aura pas de temps supplémentaire obligatoire durant cette semaine dans le Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) de la région.  

Le FIQ-SPSO a prévu plusieurs actions sur le terrain pour lutter contre le temps supplémentaire obligatoire (TSO), assimilé à de la «violence organisationnelle» qui sévit dans le réseau de la santé. 

Dans un communiqué rendu public jeudi, le syndicat demande à ses membres de refuser des quarts de travail en TSO et exhorte l’employeur de ne pas l’imposer aux employées. 

«Ça fait des années que nous multiplions les représentations auprès de l'employeur afin que cesse le recours systématique au TSO», a indiqué Karine D’Auteuil, présidente par intérim du FIQ-SPSO.

«Les gestionnaires ne doivent plus avoir ce moyen de gestion dans leur coffre à outils si on veut être en mesure de renverser la vapeur», a estimé Mme D'Auteuil.

Alors que le réseau de la santé fait face à une pénurie de main-d’œuvre récurrente, le syndicat soutient que le TSO anéantit tous les efforts de recrutement, provoque des départs anticipés et cause des arrêts de travail pour épuisement. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.