/regional/montreal/montreal

Grand Montréal: la CMM veut mieux protéger les milieux naturels

COURTOISIE PHOTO SÉPAQ

La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) s’engage à augmenter la protection des milieux naturels pour atteindre les objectifs du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) d’ici 2031.  

Jusque-là, plus de 10 % du territoire de la CMM est protégé, puisque déjà inscrit au registre des aires naturelles du gouvernement du Québec, alors que le PMAD prévoit une protection contre l’abattage des arbres dans les bois et corridors forestiers métropolitains. 

Au total donc, près de 20 % du territoire métropolitain qui fait l’objet d’une protection, selon un communiqué de la CMM. 

«La CMM travaille avec les municipalités pour protéger les milieux naturels ainsi que les bois et corridors forestiers avec le PMAD et le programme de la Trame verte et bleue du Grand Montréal, qui a permis d'acquérir 1095 ha depuis 2007», a indiqué par jeudi le directeur général de la CMM, Massimo Iezzoni.

La CMM estime que des mesures additionnelles devraient permettre d’atteindre les objectifs du PMAD en matière de protection du territoire. 

Parmi ces mesures, la CMM recommande d’investir davantage dans la Trame verte et bleue du Grand Montréal pour créer des parcs métropolitains. 

La Communauté métropolitaine de Montréal demande également un changement de la législation pour permettre l’acquisition de milieux naturels à «la juste valeur marchande».

Pour la CMM, il y a lieu d’«inscrire les initiatives municipales de conservation qui ne sont pas incluses dans le Registre provincial des aires protégées du Québec au Répertoire métropolitain».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.