/news/coronavirus

La Commission de transport de Toronto repousse la vaccination obligatoire

TORAttack22

Stan Behal/Toronto Sun/QMI Agency

La Commission de transport de Toronto (TTC) a repoussé vendredi la date limite à laquelle ses employés devront être adéquatement vaccinés contre la COVID-19 pour pouvoir se présenter au boulot, en plus d’indiquer que les récalcitrants seront licenciés à compter du 31 décembre prochain. 

L’organisation a souligné, dans une révision de sa politique de vaccination, que 600 employés ont reçu une première dose de vaccin au cours des dernières semaines et qu’on souhaite leur donner le temps nécessaire pour obtenir leur deuxième dose.

Ainsi, l’entrée en vigueur de la vaccination obligatoire au sein de la TTC a été repoussée de trois semaines, du 30 octobre au 20 novembre, date à partir de laquelle les employés qui refusent de fournir leur statut vaccinal ou qui n’ont pas été adéquatement vaccinés seront suspendus sans salaire, et ce, jusqu'à ce qu'ils aient obtenu leurs deux doses.

Quelques semaines plus tard, soit à compter du 31 décembre, ces mêmes gens seront licenciés s'ils n'ont pas été pleinement vaccinés ou qu'ils refusent de partager leur statut vaccinal, peut-on lire dans un avis aux employés.

En date de vendredi, 85 % des 15 061 employés de la TTC avaient déjà partagé leur statut vaccinal avec leur employeur. Onze pour cent d’entre eux avaient reçu une dose et 89 % étaient adéquatement vaccinés, selon la Commission.

«La sécurité est toujours notre principale préoccupation. Notre priorité pendant la pandémie continue de faire en sorte que tous ceux qui travaillent à la TTC soient aussi en sécurité que possible», a dit le PDG de la TTC, Rick Leary, dans l’avis aux employés, qui fait par ailleurs état de la préparation d’un plan de contingence pour maintenir les services à partir du 21 novembre.

«Je tiens à remercier tous ceux qui se sont fait vacciner et nous ont révélé leur statut. Il s'agit d'une étape importante pour mettre la pandémie derrière nous et nous assurer que nous faisons tout notre possible pour garder notre famille, nos amis et nos communautés en bonne santé», a-t-il ajouté.

Soulignons que vendredi les Ontariens pouvaient commencer à télécharger leur code QR prouvant qu’ils ont été inoculés contre la COVID-19. Les Québécois peuvent le faire pour leur part depuis le 1er septembre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.