/regional/troisrivieres/mauricie

Les vergers sont presque à sec

Au Verger Barry, à Sainte-Anne-de-la-Pérade, les pommiers se sont vidés de leurs fruits. L’autocueillette s’est ainsi terminée, au moins deux semaines plus tôt que prévu.

Dans le verger, les près de 3000 pommiers sont pratiquement vides. La saison de l’autocueillette a pris fin le 4 octobre, alors qu’elle se poursuit normalement jusqu’à la fin de semaine de l’Action de grâce.

Le tout s’explique par plusieurs facteurs, affirme le propriétaire, Vincent Barry. La chaleur du mois d’août, assez inhabituelle, le fort achalandage et le beau temps des dernières fins de semaine ont contribué à la situation actuelle.

«On a eu vraiment une bonne production. Mais les chaleurs des derniers temps, qui sont un peu inhabituelles pour l’automne, ont fait en sorte que les pommes murissaient d’une autre façon. Ça tombait plus facilement», a-t-il expliqué.

Des centaines de pommes jonchent le sol partout dans le verger, mais presque rien dans les arbres.

Quant à eux, les propriétaires qui ont encore quelques minces réserves de pommes essaient d’étirer la saison le plus possible.

C’est le cas de Sylvie Céré, qui est la propriétaire du Verger Nicolet Pomme Bleuet. En temps normal, elle reçoit des cueilleurs jusqu’à la toute fin du mois d’octobre.

«Normalement, on devrait cueillir en fin de semaine et la fin de semaine prochaine. Après ça, au bout de la semaine on va finir de vider, on va rentrer les boites et ça va aller à l’année prochaine», a exprimé la dame.

Si certains propriétaires ont été frappés de plein fouet par les gels printaniers, le verger de Nicolet a connu une très bonne production de pommes cette année. C’est plutôt le nombre, qu’on peut qualifier de record, de visiteurs qui a vidé ses pommiers.

«Malgré que l’année passée c’était une saison hors pair, cette année ça l’est encore plus parce qu’on dirait que c’est resté dans l’idée des gens de sortir, d’aller aux pommes en famille, de marcher tranquillement parmi les feuilles d’automne», a affirmé Mme Céré.

Il faudra alors se dépêcher pour faire le plein de pommes, ou du moins ce qu’il en reste dans les vergers de la région. Après la fin de semaine, presque la totalité des pommiers sera à sec.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.