/news/law

Temps supplémentaire obligatoire: la FIQ met en demeure Québec

La Fédération interprofessionelle de la santé du Québec (FIQ) a mis en demeure le gouvernement du Québec vendredi pour mettre fin «à l’utilisation abusive du temps supplémentaire obligatoire», d'ici le 15 novembre.

Dans la requête, l’avocate Émilie Gauthier estime qu’il y a «urgence d’agir pour éviter un préjudice irréparable au réseau de la santé».

«Le recours abusif au TSO, les nombreuses fermetures de centre d’activités, le délestage, les plans de contingence contribuent à mettre le réseau de la santé à risque plaçant ainsi les professionnelles en soins et les patients en danger», peut-on lire dans le document.

Tout savoir en 24 minutes

Mme Gauthier prétend que les professionnelles en soins «sont soumises à une gestion lacunaire, négligente, fautive et arbitraire».  

«Cette méthode de gestion porte incontestablement atteinte aux droits et libertés fondamentales des membres de notre cliente», écrit-on.

Me Gauthier implore ainsi le ministre de la Santé, Christian Dubé, à agir et d’imposer des sanctions s’il y a lieu.

«Vous avez le pouvoir d’imposer des pénalités aux établissements qui recourent systématiquement au TSO, vous avez le pouvoir d’imposer une valeur ou une compensation, monétaire ou en temps chômé à titre d’exemple, à tout quart en temps supplémentaire obligatoire effectué», poursuit-on dans la requête.

«Je trouve ça bien, on demande la même chose, a réagi le ministre Dubé en marge d’un point de presse. On en veut plus de TSO. Alors que la FIQ dit ça aujourd’hui, oui, on est d’accord.»

Toutefois, la recette pour ce faire ne relève pas du miracle. «Ça prend du monde», insiste M. Dubé. 

«C’était une méthode de gestion avant la pandémie. C’est comme ça qu’on gérait le système. Je ne peux pas revenir en arrière, mais je peux vous dire qu’aujourd’hui, je n’en veux plus de TSO.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.