/news/politics

Un nouveau programme d’aide d’urgence pour les victimes de violence

Photo d'archives, Simon Clark

Les victimes de violence sexuelle ou conjugale pourront dorénavant bénéficier d’une aide financière d’urgence afin de quitter rapidement le milieu dangereux où elles se trouvent. 

• À lire aussi: Une aide de 900 000 $ pour les femmes immigrantes victimes de violence conjugale

• À lire aussi: Une aide de 900 000 $ pour les femmes immigrantes victimes de violence conjugale

Ce nouveau programme d’aide financière d’urgence (AFU) sera d’abord déployé dans les régions de Laval et de la Montérégie, puis partout au Québec.

Élaboré en collaboration entre le gouvernement et des organismes d’aide présents sur le terrain, il vise à «assurer un filet de sécurité autour des personnes victimes en situation d'urgence», a indiqué ministère de la Justice, par voie de communiqué, vendredi.

«Lorsqu'une personne se sent en danger, il ne doit pas y avoir de barrière financière. L'aide financière d'urgence aidera les personnes victimes de violence sexuelle et de violence conjugale à reprendre le contrôle de leur vie», a ajouté le ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette.

Son implantation fait suite au rapport «Rebâtir la confiance», déposé en décembre 2020 par le Comité d'experts sur l'accompagnement des victimes d'agressions sexuelles et de violence conjugale, mis sur pied à la suite du mouvement #MoiAussi.

Le nouveau service sera administré par les organismes SOS violence conjugale et Info-aide violence sexuelle, en fonction de la nature de la violence subie. Les policières et policiers, les maisons d'hébergement ou les centres d'aide aux victimes pourront ainsi contacter les administrateurs de l'AFU 24 heures sur 24, sept jours sur sept, afin d’obtenir de l’assistance pour les victimes.

Pour éviter à celles-ci de devoir répéter leur histoire à plusieurs reprises, ce sont les administrateurs de l'AFU qui communiqueront ensuite avec les fournisseurs de services pour répondre aux besoins de la personne victime, selon le ministère de la Justice.

Plusieurs dépenses pourront être couvertes, notamment les frais de transport et d'hébergement ainsi que les frais de subsistance de la personne victime et des personnes à sa charge.

Si vous ou l'un de vos proches êtes victime de violence conjugale, contactez SOS Violence conjugale au 1 800 363-9010 / consultez le https://sosviolenceconjugale.ca/fr

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.