/regional/montreal/montreal

Des gangs en mode recrutement près des écoles

Il semble que plusieurs gangs de rues soient en mode recrutement près des écoles de Montréal. C'est d'ailleurs le cas à Montréal-Nord, un arrondissement chaud en matière de crime. 

• À lire aussi: Quatre arrestations pour le triple homicide de RDP

Depuis plusieurs mois, des coups de feu retentissent chaque semaine dans la métropole, mais aussi à Laval et à Longueuil. 

Il y a une recrudescence de membres de groupes criminalisés qui se promènent près des écoles secondaires pour tenter d’attirer et de recruter de jeunes hommes et de jeunes femmes. 

L'information est confirmée par différentes sources policières. Les policiers disent d’ailleurs être aux aguets, parce qu’on ne veut pas que les groupes criminalisés réussissent à recruter des jeunes. 

«J’ai des échos, et il y a même des mamans qui viennent faire des tours autour des écoles», note une mère de famille dans Montréal-Nord. 

«J’ai peur qu’il y ait des coups de feu. Il y a des gens qui peuvent se faire atteindre une balle perdue», dit-elle. «C’est terrible, on ne veut même pas penser à ça, on veut qu’on règle le problème.»

Denis Coderre, chef d’Ensemble Montréal, s’est d'ailleurs présenté samedi matin à Montréal-Nord, pour discuter avec les citoyens victime du problème.

«Je dirais que les gangs de rue recrutent beaucoup plus rapidement que nos services de police. Nos services de police manque d'effectif, alors que les gangs de rue ont une facilité, et une proximité [avec les jeunes]», témoigne Abdelhaq Sari, conseiller de la Ville dans l’arrondissement de Montréal-Nord

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.