/news/culture

Salles de spectacle au maximum de leur capacité: le public plus ou moins au rendez-vous

Les ventes de billets pour les spectacles présentés en salle stagnent malgré la reprise, le 8 octobre dernier, des représentations au maximum de leur capacité. 

• À lire aussi: Le bonheur fait oublier le masque

Si certains spectateurs sont craintifs à l’idée de se retrouver dans un lieu fermé avec des centaines, voire des milliers de personnes, d’autres démontrent tout simplement moins d’intérêt. 

«Il y a des spectateurs qui, eux, ont trouvé que ça venait un peu trop vite cette idée qu'il n'y a plus de distanciation, y compris ceux qui avaient acheté des billets pour des spectacles avec distanciation», explique David Laferrière, président du conseil d’administration de RIDEAU. 

Devant cette hésitation, plusieurs diffuseurs ont choisi de maintenir la distanciation pour les spectacles dont les billets étaient déjà vendus. 

«Il y a de nombreux collègues diffuseurs au Québec qui vont maintenir ces spectacles qui étaient déjà en vente en distanciation avec cette distanciation pour respecter la vente qu'ils ont conclue avec leurs spectateurs», affirme M. Laferrière, en ajoutant que la question du retour de l’obligation de porter un masque nuit aussi à l’engouement. 

Au Grand Théâtre de Québec, la distanciation physique sera respectée pour ceux qui avaient déjà en main leur billet.

«On a eu à s'ajuster. Dans certains cas, certains spectacles, on a décidé de maintenir la distanciation physique ou d'ouvrir de nouvelles sections sans distanciation physique, mais les gens qui avaient acheté avec distanciation, on va respecter ça», confirme Jean-François Ermel, directeur marketing au Grand Théâtre de Québec.

Le théâtre Le Diamant, de son côté, éprouve des difficultés à vendre les billets qui étaient bloqués au moment de la vente afin d’assurer la distanciation physique dans la salle. 

«Lorsqu'on a ouvert à la vente des billets, au tout départ, il y avait un siège de distanciation entre chaque bulle. Et ce sont ces sièges-là maintenant qui sont libérés, ce sont les nouveaux sièges en vente, mais il faut maintenant prendre en considération que si on achète un billet, on est assis seul. Alors ce sont des billets qui sont plus difficiles à vendre», admet Dany Martel, directrice des communications du théâtre Le Diamant.

Une centaine de personnes ont d’ailleurs demandé au théâtre un remboursement ou un crédit à leur compte «à cause, soit du masque ou de la non-distanciation», rapporte Mme Martel.  

La mesure d’aide à la billetterie, mise en place par le gouvernement Legault afin d’aider l’industrie durement touchée par la pandémie de COVID-19, est en vigueur jusqu’au 14 novembre. 

Une aide toujours essentielle selon les diffuseurs et les salles de spectacle. 

- d'après les informations de Taïna Lavoie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.