/sports/homepage

Canadien: Jake Evans en congé forcé, Mike Hoffman très près du but

Jake Evans

Photo d'archives, Martin Chevalier

Jake Evans

Il n’y a pas une recette miracle pour relancer l’attaque d’une équipe de la LNH. Mais l’ajout d’un ancien marqueur de 30 buts et d’un spécialiste du jeu en supériorité numérique représente généralement un bon ingrédient.

Absent pour les trois premiers matchs de la saison en raison d’une blessure à un genou, Mike Hoffman endossera vraisemblablement l’uniforme du Canadien pour une première fois contre les Sharks, mardi, au Centre Bell.

«Oui, je me sens bien, a noté Hoffman. Je viens de connaître un bon entraînement et ça faisait du bien de revenir avec les gars. Je n’ai pas de douleur. Je serai prêt à jouer si les entraîneurs le veulent.»

«C’était incroyable comme ambiance samedi au Centre Bell, j’étais jaloux de me retrouver sur la passerelle de presse, a-t-il continué. C’est l’un des privilèges de jouer dans la LNH, tu veux vivre une telle ambiance. J’ai déjà joué au Centre Bell, mais toujours avec le mauvais uniforme sur le dos. J’ai hâte de porter le bon chandail.»

À moins d’un revirement inattendu, Hoffman sera à l’aile gauche de la troisième unité face aux Sharks. S’il a joué de prudence dans ses déclarations devant les journalistes, Dominique Ducharme a fini par parler de son retour au jeu comme une certitude.

Ducharme aura une arme de plus à sa disposition avec la présence d’Hoffman, le sixième meilleur marqueur (35 buts) lors des trois dernières saisons dans la LNH en supériorité numérique. Après trois matchs, le CH n’a toujours pas marqué en onze occasions en avantage numérique.

«J’espère apporter quelques buts, a répliqué Hoffman avec le sourire. Mais je voudrai surtout générer de bons jeux, réussir de bons tirs, de bonnes passes et réaliser de bonnes entrées en territoire offensif. Ce sont les clés d’un bon avantage numérique.»

  • Écoutez la chronique de Jean-Charles Lajoie avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:  

Brooks à la place d’Evans

À l’entraînement, Adam Brooks se retrouvait au centre de la troisième unité avec Hoffman et Brendan Gallagher. Blessé lors du dernier match, Jake Evans n’était pas présent.

«Ce n’est rien de majeur, mais Jake pourrait rater la prochaine rencontre», a précisé Ducharme.

Advenant l’absence d’Evans, Brooks imitera Hoffman en faisant ses premiers pas avec le Tricolore.

«Je vais faire ce qu’on me demande de faire, a répondu Brooks. Je suis arrivé ici sans aucune attente. Je vais faire ce que Berg (Bergevin) va me demander de faire, que ce soit de remplacer dans le 4e trio ou ailleurs. Je vais essayer d’être le meilleur coéquipier.»

Âgé de 25 ans, Brooks a été réclamé au ballottage le 11 octobre après un peu plus de cinq saisons au sein de l’organisation des Maple Leafs de Toronto.

«C’était une journée assez folle. J’étais avec Toronto depuis mon repêchage. J’ai aimé mon séjour là-bas, j’ai apprécié ce qu’ils ont fait pour moi, ils m’ont développé en joueur professionnel. Mais j’étais très heureux de m’en venir ici. Je ne suis pas un joueur très flamboyant. Dans le junior, j’étais un joueur offensif, mais dans le pro, à ma première année, j’ai joué au sein d’un 4e trio dans la Ligue américaine. J’ai appris assez rapidement que ce ne sont pas tous les joueurs qui font le saut qui seront des marqueurs.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.