/finance/consumer

Êtes-vous plus jeunes que vous le pensez?

Old Businessman

Illustration Adobe Stock

On évoquait l’autre jour à la radio l’âge de Sébastien Delorme, alias feu Poupou de District 31. On lui donnerait tout au plus 45 ans alors qu’il a célébré son 50e anniversaire cette année. 

On pourrait en dire autant de Daniel Craig, 53 ans, qui incarne James Bond. Aucun doute, on a affaire à un homme « mûr », mais bien des jeunots auraient de quoi envier son « six-pack », ses pectoraux et ses épaules musclés. 

Des gens semblent vieillir plus vite que d’autres. Est-ce une hallucination, et sinon, peut-il y avoir un impact sur la planification de retraite ? Ça se pourrait bien. 

L’âge biologique  

Le passage du temps nous affecte tous plus ou moins différemment, et ce, jusqu’à l’intérieur de nos cellules.

Il a été confirmé qu’en plus d’un âge chronologique (le nombre de tours qu’on a faits autour du soleil) nous traînons aussi un âge biologique (ou épigénétique). On pourrait comparer ce phénomène à l’usure d’une voiture, mais la réalité semble plus complexe.

Ce que la recherche tend à démontrer, c’est que la vitesse de vieillissement est personnelle à chacun. Elle dépend de nombreux facteurs, dont l’alimentation, l’exercice physique, le stress, le sommeil, l’environnement et le bagage génétique. Ce rythme varie chez un même individu durant sa vie, et le cours peut même être réversible. 

(C’est ici que je sens l’obligation de préciser que vous ne vous êtes pas égaré dans une chronique du docteur Richard Beliveau).

Plus jeune ou plus vieux que son âge 

L’âge épigénétique peut s’écarter de plus d’une dizaine d’années de l’âge chronologique, favorablement ou l’inverse. Deux personnes de 50 ans peuvent donc être séparées par plus de 20 ans sur l’échelle biologique.

Je ne vous révèle rien que le gros bon sens ne nous avait pas suggéré auparavant. 

Il y a des choses qui se voient à l’œil. Seulement, la médecine a beaucoup progressé ces dernières années, et nous sommes aujourd’hui capables d’évaluer grosso modo l’âge biologique d’un individu à l’aide de tests effectués sur l’ADN. 

Le jour où ces tests seront plus fiables et facilement accessibles (chez le médecin ? à la pharmacie ?), ce sera révolutionnaire, non seulement en matière de santé, mais également sur le plan des finances personnelles. 

Ces tests ne nous annoncent pas le moment de notre mort, mais ils pourraient raffiner grandement l’évaluation de l’espérance de vie. L’impact sur la planification de retraite sera majeur. Imaginez qu’à l’orée de votre retraite, à 63 ans, vous apprenez que votre âge biologique s’élève à 45 ans. Ce pourrait être un sérieux encouragement à prolonger votre carrière si vous ne profitez pas d’un régime de retraite à prestations déterminées. 

Assurances vie et rentes 

En assurance, ces techniques auront l’effet d’une bombe. Notre profil génétique, légalement, est hors de portée des assureurs, mais ces derniers voudront toutefois savoir si leurs clients ont subi un test. À elle seule, cette information pourrait avoir une incidence sur le coût des assurances vie et des rentes viagères.

Ce serait surprenant que le monde se précipite au début pour connaître son âge biologique. Avouez que c’est un peu épeurant. Mais sachant qu’on peut inverser le sens de l’horloge en modifiant son mode de vie, la technologie pourrait finir par s’imposer. 

En attendant, on a une bonne idée des habitudes qui permettent de rester jeunes, et il suffit d’observer la parenté pour jauger son héritage génétique.

Sur le plan financier, si on pète de santé, on sait déjà quoi faire :   

  • On retarde l’heure de la retraite, si possible.   
  • On repousse le plus loin possible la demande de la pension de la sécurité de la vieillesse et la rente du RRQ.   
  • On évalue la pertinence d’acheter une rente viagère.       

Rassurons Erin O’Toole, ça n’a probablement rien à voir avec le profil capillaire.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.