/news/politics

Fiscalité municipale: les villes liées se disent abandonnées par Québec

Les 15 villes liées de l’agglomération de Montréal rejettent le projet d’arrêté ministériel sur le potentiel fiscal des municipalités et la répartition des dépenses d’agglomération.  

Selon l’Association des municipalités de banlieue (AMB), le projet ministériel ferait assumer18 % des dépenses des services de l’agglomération à la population des villes liées, alors que celles-ci ne totalisent que 12 % de la population concernée. 

L’AMB considère que la publication d’une telle proposition dans le contexte électoral actuel n’est pas opportune et constitue un manque de respect des discussions en cours entre les élus municipaux.

«Cette proposition est clairement un abandon des villes liées et de leurs citoyens par le gouvernement du Québec», a dénoncé dans un communiqué l’AMB, dimanche. 

Tout en réclamant la reconduction des travaux du comité sur les quotes-parts, avec obligation de résultat, l’AMB recommande d’intégrer aux paramètres financiers de nouveaux indicateurs, comme l’aspect démographique et le principe d’utilisateur-payeur.  

De cette façon, on établirait mieux le lien entre services dispensés et population desservie, selon le point de vue des villes liées qui comptent 250 000 citoyens. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.