/news/world

Malala demande aux talibans de laisser les filles retourner à l'école

La militante pakistanaise des droits des femmes Malala Yousafzai, qui avait survécu en 2012 à un attentat des talibans pakistanais, a adressé une lettre ouverte au gouvernement taliban en Afghanistan, l'appelant à laisser les filles revenir à l'école.

• À lire aussi: Le groupe État islamique revendique l'attentat contre la mosquée de Kandahar

«Aux autorités talibanes (...), revenez sur l'interdiction de facto d'éducation pour les filles et rouvrez immédiatement les écoles secondaires aux filles», a plaidé la prix Nobel de la Paix 2014 dans cette lettre publiée dimanche soir.

Depuis un mois, les écoles secondaires en Afghanistan ont rouvert pour les garçons et les hommes professeurs. Mais les filles ne sont toujours pas autorisées à suivre les cours et les enseignantes à les donner.

Les talibans ont promis que les filles pourraient retourner à l'école secondaire, une fois que leur «sécurité» et une ségrégation plus stricte entre les sexes seraient assurées, mais beaucoup continuent à en douter.

Malala a appelé les dirigeants des nations musulmanes à dire clairement aux talibans que «la religion ne justifie pas d'empêcher les filles d'aller à l'école».

«L'Afghanistan est maintenant le seul pays au monde qui interdise l'éducation des filles», a-t-elle ajouté dans sa lettre.

Aux côtés d'autres militantes des droits des femmes, dont la présidente de la Commission afghane des droits humains sous le précédent gouvernement, Shaharzad Akbar, elle a aussi exhorté les dirigeants du G20 à débloquer des fonds pour favoriser l'accès à l'éducation des enfants afghans.

Cette pétition, qui accompagnait la lettre, avait reçu lundi plus de 640.000 signatures.

Malala Yousafzai avait réchappé en 2012 à un attentat commis par les talibans pakistanais, un groupe idéologiquement proche des talibans afghans, mais qui en est distinct.

Des jihadistes du Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP) avaient fait irruption dans le car scolaire qui la ramenait chez elle, dans sa vallée natale de Swat (nord-ouest), et lui avaient tiré une balle dans la tête.

Malala, désormais âgée de 24 ans, est depuis devenue une icône mondiale des droits des filles à l'éducation. Elle vit au Royaume-Uni avec sa famille et est diplômée de la prestigieuse université d'Oxford.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.