/news/politics

Québec présente son nouveau plan de lutte à l’itinérance

Le gouvernement Legault a dévoilé lundi sa nouvelle stratégie pour lutter contre l’itinérance qui s’accompagne d’investissements totalisant 280 millions $ sur cinq ans.

Parmi les mesures qui seront mises en place, 77 millions $ seront consacrés à stabiliser la situation résidentielle des personnes en situation d’itinérance ou à risque de le devenir.

Écoutez l'entrevue de Richard Martineau avec Mathieu Frappier, coordonnateur du Réseau des organismes et intervenants en itinérance de Laval sur QUB radio: 

Plus de 53 millions $ seront aussi destinés à assurer l’ensemble du continuum d’hébergement d’urgence et de transition et 40 millions $ à rehausser le continuum de services en dépendance pour les personnes en situation d’itinérance.

«Dans le contexte de la pandémie, on constate une hausse et une complexification de différentes problématiques, dont l’itinérance. Je suis très fier de ce plan d’action qui propose des mesures concrètes pour offrir des services d’accompagnement aux personnes en situation d’itinérance ou à risque de le devenir, et qui répondent véritablement à leurs besoins, notamment en matière de logement», a indiqué le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, par voie de communiqué.

Le dernier Plan d'action interministériel en itinérance est échu depuis 2020. À l’origine, le plan présenté lundi devait être dévoilé en décembre dernier, avant d’être reporté au début de l’été, puis finalement à l’automne.

Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio: 

Réactions    

Du côté des candidats à la Ville de Montréal, la nouvelle a été bien accueillie.

«Le plan annoncé aujourd’hui par Québec est un engagement fort sur l’importance qui est donnée à l’itinérance et aux nouveaux besoins post-pandémiques. Ensemble Montréal s’accorde entièrement pour dire que la collaboration est la clé du succès», a fait savoir le porte-parole en matière d'itinérance d'Ensemble Montréal, Benoit Langevin.

«La Ville de Montréal et le gouvernement du Québec doivent être des partenaires de premier plan dans la mise en œuvre de cette vision. Ensemble Montréal est confiant que ce plan s'arrimera aux actions que notre formation politique s’est engagée à entreprendre au cours des quatre prochaines années pour que tous les Montréalais puissent vivre dans la dignité.»

Du côté de Projet Montréal, on se dit aussi «satisfaits» du plan dévoilé par le ministre Carmant.

«Projet Montréal va continuer d'être au rendez-vous pour appuyer le réseau de la santé et des services sociaux et les organismes communautaires, afin de ne laisser personne derrière dans la métropole. C'est pour cela d'ailleurs que nous allons doubler le budget lié à l'itinérance, le faisant passer à six millions de dollars par année», peut-on lire dans un communiqué. 

«Comme nous l'avions demandé un peu plus tôt cette année, le Gouvernement du Québec a présenté un plan concret, sur le long terme et qui intervient sur tous les fronts. Nous saluons d’ailleurs la prévisibilité qui sera offerte au groupe par l’entremise d’un plan de cinq ans. C’était ce que Projet Montréal et les groupes demandaient.»

Le dernier Plan d'action interministériel en itinérance est échu depuis 2020. À l’origine, le plan présenté lundi devait être dévoilé en décembre dernier, avant d’être reporté au début de l’été, puis finalement à l’automne.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.