/finance/stockx

Wall Street en ordre dispersé, la croissance américaine inquiète

La Bourse de New York a ouvert lundi en baisse, inquiète du ralentissement de la croissance américaine, illustré par un mauvais indicateur.

Vers 10h15, le Dow Jones se repliait de 0,28%, à 35 195,12 points, tandis que l'indice Nasdaq, à forte composition technologique, gagnait 0,17% à 14 922,13 points. L'indice élargi S&P 500, était lui quasiment à l'équilibre (-0,02% à 4470,41 points).

La production industrielle a chuté de 1,3% en septembre aux États-Unis par rapport à août, alors que les analystes tablaient sur une légère hausse de 0,2%.

Signe supplémentaire d'un léger essoufflement de l'économie américaine après un premier semestre tout feu tout flamme, la production industrielle du mois d'août a été révisée en baisse et ressort désormais, elle aussi, en négatif (-0,1%) par rapport à juillet, contre +0,4% annoncé initialement.

«On n'a pas du tout envie d'avoir de l'inflation dans une économie qui ralentit», a expliqué Gregori Volokhine, de Meeschaert Financial Services. «Quand on dit inflation, c'est une chose, mais qu'en même temps, à cause des ruptures d'approvisionnement, la consommation baisse...»

À ce titre, les résultats d'entreprises et les déclarations de dirigeants devraient apporter de nouveaux éléments d'information sur le trimestre en cours.

«Les ruptures d'approvisionnement vont poser un problème qu'on va voir de plus en plus à cause des fêtes qui approchent», prévient l'analyste.

Après les banques, qui ont tenu le haut de l'affiche la semaine dernière, la distribution sera plus variée cette semaine, avec dès mardi, United Airlines, Procter & Gamble et Netflix.

Le calendrier sera, en revanche, léger côté macroéconomie, avec peu d'indicateurs au programme.

Les résultats de la plateforme de streaming au N rouge pourraient être un indicateur avancé du secteur de la technologie et d'internet, selon Gregori Volokhine. «On pourra peut-être déduire beaucoup de choses non seulement des résultats de Netflix, mais surtout de la réaction à ces résultats.»

Selon des documents internes dont a fait état l'agence Bloomberg, Netflix (-0,35% à 626,10 dollars) estime que sa nouvelle série «Squid Games» a généré près de 900 millions de dollars de valeur, un indicateur qui ne correspond pas directement à des revenus.

Le service de vidéo à la demande estime que 111 millions d'abonnés ont vu au moins deux minutes de la série sud-coréenne, dont le budget n'était que de 21 millions de dollars.

Concurrent de Netflix jusqu'ici le mieux positionné sur le streaming, Disney perdait 2,77% à 171,57 dollars après un abaissement de recommandation par les analystes de Barclays, qui s'inquiètent d'une croissance moindre des abonnés à la plateforme Disney+.

Le site d'annonces immobilières Zillow dévissait (-9,92% à 85,55 dollars), plombé par la suspension temporaire de son programme d'achats de biens immobiliers, destinés à être ensuite revendus par la société, une activité en plein essor actuellement aux États-Unis. Zillow entend ainsi prendre le temps de faire diminuer son inventaire existant.

Le groupe de grands magasins Macy's s'envolait (+7,36% à 25,81 dollars), profitant d'informations de presse faisant état d'une possible introduction en Bourse de l'activité de commerce en ligne de son concurrent Saks. Selon d'autres informations de presse, la société d'investissement Jana Partners encourage Macy's à scinder également son activité en ligne du reste du groupe.

Même si la croissance était au centre des préoccupations lundi, l'inflation restait dans les têtes, comme en témoignait l'évolution du marché obligataire.

Le taux des emprunts d'État américains a brièvement touché 1,62%, contre 1,56% vendredi et 1,51% jeudi. La tension était plus vive encore sur les taux à deux ans, qui ont atteint lundi un plus haut depuis le début de la crise sanitaire à 0,44%, tout comme les taux à cinq ans (1,19%).

Alors que le marché s'est globalement bien comporté en octobre après un mois de septembre mouvementé, Gregori Volokhine s'attend à des séances plus chaotiques, au gré des résultats de sociétés.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.