/finance/homepage

CN: le PDG Jean-Jacques Ruest quitte pour la retraite

Photo d'archives, AGENCE QMI

Le Canadien National (CN) a annoncé le départ à la retraite de son président-directeur général, mardi, dans la foulée de l’échec de l’acquisition du réseau ferroviaire de Kansas City Southern (KCS).

• À lire aussi: Entretien du pont de Québec: Ottawa cherchait à refiler la facture

• À lire aussi: Environnement: le CN écope d'une amende de 2,5 millions $

Jean-Jacques Ruest va officiellement quitter ses fonctions en janvier prochain, lorsque son successeur aura été trouvé.

«M. Ruest [avait] reporté ses plans de retraite afin de guider la Compagnie dans le cadre de sa fusion possible avec le KCS et de la clôture de l’opération, ainsi que dans la mise en œuvre du plan d’amélioration annoncé le 17 septembre 2021, dont nous pouvons déjà constater les résultats», a souligné le géant ferroviaire dans un bref communiqué.

Le principal intéressé, lui, a indiqué qu’il est «convaincu que la Compagnie est bien positionnée pour continuer à progresser après [sa] retraite».

La démission de M. Ruest était réclamée par TCI Fund Management, une société britannique d’investissement à la fois actionnaire du CN et du Canadien Pacifique (CP), son éternel rival.

Ce fonds avait été ulcéré par la tentative du CN de mettre la main sur KCS avec une offre de 42 milliards $ CAN, qui supplantait d’environ 20 % une offre déposée précédemment par le CP.

Dans la foulée, le CP avait dû réviser son offre d’acquisition à la hausse, tandis que KCS a envisagé d’accepter l’offre du CN, avant de se raviser par crainte de voir la transaction bloquée par les autorités américaines.

Le désistement de KCS avait rapporté 700 millions $ US au CN en guise de compensation.

Gros trimestre

En parallèle, le CN a indiqué mardi avoir réalisé un bénéfice net de 1,34 milliard $ au cours de son troisième trimestre qui s'est terminé le 30 septembre. Il s’agit d’un immense profit comparé à ses produits d’exploitation de 3,59 milliards $, qui s’explique avant tout par la compensation reçue pour l’achat avorté de KCS.

«Les cheminots dévoués du CN ont produit de solides résultats financiers et d’exploitation ce trimestre en dépit des difficultés causées par les violents feux de forêt survenus dans l’Ouest canadien, qui ont entraîné une interruption prolongée du service sur la ligne principale du CN en direction de Vancouver, en juillet », a aussi souligné M. Ruest dans un communiqué présentant les résultats financiers du transporteur ferroviaire.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.