/news/politics

Eau contaminée à Iqaluit: le conseil municipal prolonge l’état d’urgence d’une semaine

Bloc eau potable

Photo Fotolia

Les conseillers municipaux d’Iqaluit ont voté à l’unanimité, mardi, pour prolonger de sept jours l’état d’urgence local en lien avec la crise de l’eau contaminée aux hydrocarbures.

Un premier vote sur le sujet a eu la semaine dernière après que de nombreux habitants se soient plaints d’une odeur de carburant qui émanait de l’eau du robinet. Une interdiction de sa consommation a été émise quelques jours plus tard. 

Après plusieurs analyses, la présence d’hydrocarbures dans l’aqueduc municipal a été confirmée. 

La mesure permettra de débloquer des fonds pour «soutenir la population vulnérable en dehors du soutien existant et d’appuyer les efforts de conformité», tel qu’expliqué lors de la réunion d’urgence, mardi. 

Lors de la réunion, le conseiller municipal Kyle Sheppard a tenu à rassurer les Iqalummiut sur la quantité d’eau en bouteille offerte sur le territoire. «Il y a plus qu’assez d’eau sur le territoire et à venir, pour répondre aux besoins de tout le monde dans notre communauté», a-t-il insisté. 

Le réservoir contaminé est actuellement vidé pour permettre d’en examiner l’intérieur, a précisé la directrice générale de la Ville, Amy Elgersma, en conférence de presse.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.