/news/coronavirus

Éclosions inquiétantes à Sherbrooke

La situation s’alourdit au centre d’hébergement pour personne en situation d’itinérance le Partage St-François de Sherbrooke, où sept cas de COVID-19 ont été enregistrés, mardi.

• À lire aussi: COVID-19: éclosion à l'hôpital de Sept-Îles

• À lire aussi: Quatrième vague: les écoles devenues le principal foyer d’éclosion

• À lire aussi: La COVID-19 se propage dans les écoles de l'Estrie

En réaction à cette propagation, la ville de l’Estrie déploiera, dès mercredi, des cliniques mobiles de dépistage dans ses milieux d’itinérance.

L’organisme de soupe populaire La Chaudronnée recevra l’une d’entre elles étant donné qu'il reçoit plusieurs clients du Partage Saint-François. La journée sera donc très chargée pour celui-ci, puisqu'il recevra aussi une clinique de vaccination.

Le Partage Saint-François a, pour sa part, ouvert une zone chaude où les personnes en situation d’itinérance qui sont déclarées positives à la COVID-19 pourront rester. Seulement deux des personnes infectées ont toutefois accepté d’y vivre pour l'instant.

La prison Talbot en confinement

Une autre éclosion surveillée de près est celle de la prison Talbot. 

Le centre de détention de Sherbrooke a été placé en confinement pour diminuer la propagation du coronavirus. Selon les sources de TVA Nouvelles, on dénombre 31 détenus et au moins un agent de services correctionnels déclarés positifs.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.