/regional/troisrivieres/mauricie

Le bris d’un ponceau divise le village de Saint-Narcisse

L'impatience s'installe chez les usagers du rang Sainte-Marguerite de Saint-Narcisse, coupé en deux depuis mars dernier en raison de l'affaissement d'un ponceau.

• À lire aussi: Un détour dans le détour à Saint-Maurice

• À lire aussi: Pris en otage par Transport Québec

Personne ne peut encore établir un échéancier d'intervention. La municipalité estime que la responsabilité incombe à Transport Québec même si l'infrastructure lui avait été transférée il y a une vingtaine d'années.

Le maire du village, Guy Veillette, plaide qu'avant la cession, le ministère avait refait le ponceau, mais en réduisant son diamètre question de le soustraire à sa juridiction. Une erreur de conception en aurait aussi précipité la détérioration.

St-Narcisse a eu ses dernières discussions avec le ministère des Transports en mai dernier.

«On est toujours en attente d'une réponse ou d'un verdict», a indiqué le maire de Saint-Narcisse, Guy Veillette. Des citoyens du rang en question s’impatientent et réclament de l'action.

Denis Bouchard estime que le ponceau devrait être refait sans plus de délai, peu importe s’il y a entente ou pas entre le ministère des Transports et la municipalité.

«D'une manière ou d'une autre, il va falloir qu'il le fasse quand même», lance-t-il.

Un atelier mécanique localisé immédiatement au sud du ponceau, du côté de Saint-Maurice, souffre de cette situation.

«J'ai beaucoup de clients de Saint-Narcisse qui sont obligés de faire le détour complet pour venir ici», déplore le garagiste, Alain Duchesne.

Dans le meilleur des cas, il n'est pas question que la reconstruction du ponceau puisse avoir lieu avant 2022.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.