/news/politics

Le nouveau Parlement fédéral peut durer quatre ans, dit le chef du Bloc

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, a affirmé, mardi, que le nouveau Parlement fédéral minoritaire a le potentiel de durer quatre ans. 

• À lire aussi: Retour au Parlement le 22 novembre, trop tard pour l’opposition

«Je souhaite que ce mandat-là dure quatre ans parce qu'il est supposé durer quatre ans. C'est ce que la population veut. Je pense que ça se peut. Je pense qu'il peut y avoir une bonne collaboration», a-t-il déclaré après une rencontre téléphonique avec le premier ministre Justin Trudeau. 

À un peu plus d'un mois de la rentrée parlementaire, prévue le 22 novembre, Justin Trudeau a entamé, mardi, une série de discussions avec ses vis-à-vis des partis d'opposition. 

Qualifiant le ton de «cordial», le chef bloquiste se dit convaincu que le premier ministre a pris acte du message de la population exprimé lors du scrutin du 20 septembre. 

«Sur le territoire québécois, ils ont reconstitué exactement le même Parlement. On comprend que c'est une demande expresse de la population de travailler ensemble, de collaborer à faire avancer les dossiers», soutient-il. 

Pour Yves-François Blanchet, la lutte aux changements climatiques devra s'imposer comme le principal enjeu du nouveau Parlement. 

«Le thème crucial du mandat doit être la conversion de notre économie qui ne doit plus être droguée au carbone. Il faut absolument qu'on réussisse à s'écarter de ce modèle-là» a-t-il affirmé en entrevue à TVA Nouvelles. 

Le Parlement fédéral ne reprendra ses activités que le 22 novembre, soit plus de deux mois après les élections. 

D'ici là, Justin Trudeau doit dévoiler, mardi prochain, la composition de son prochain cabinet. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.