/regional/quebec/quebec

Maison Chevalier: le nouvel acquéreur n’a pas l’intention de reculer

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

Le Groupe immobilier Tanguay n’a aucunement l’intention de reculer quant à l’acquisition de la Maison Chevalier. L’entreprise se fait toutefois rassurante, l’endroit restera accessible au public.

• À lire aussi: Maison Chevalier: des opposants veulent l'annulation de la vente au Groupe immobilier Tanguay

Près de 70 % des espaces de la Maison Chevalier sont déjà occupés par des bureaux. Le nouvel acquéreur compte s’installer dans ce secteur du bâtiment pour établir son siège social. 

«Cela n’a jamais été notre intention d’empêcher le public d’avoir accès aux fameuses voûtes de la Maison Chevalier. Au contraire, nous voulons les valoriser encore plus et rendre la Maison Chevalier encore plus accessible qu’elle ne l’a été dans les dernières années. Ça toujours été dans notre intention et assurément que ça va le rester. On va l’animer encore plus», a déclaré Alexandre Tanguay, président. 

Alexandre Tanguay, président de Groupe immobilier Tanguay

Photo courtoisie

Alexandre Tanguay, président de Groupe immobilier Tanguay

Le Centre de valorisation du patrimoine pourra aussi continuer à aller de l’avant avec sa programmation concernant l’animation des voûtes. 

«Ils vont faire partie d’une réflexion que l’on veut tenir avec eux sur la vocation publique et touristique que les voûtes auront dans les prochaines années. On veut que la Maison Chevalier devienne l’attraction touristique numéro 1 dans le Petit-Champlain. On a une maison extraordinaire, en plein cœur de notre patrimoine culturel. Cela a toujours été dans notre intention qu’elle demeure accessible à la population de Québec», a poursuivi M. Tanguay. 

«On a toujours été bien intentionné dans ce dossier-là», a-t-il affirmé. 

M. Tanguay regrette de s’être retrouvé au milieu d’une tempête politique.  

«Nous sommes un groupe impliqué dans la communauté, oui en affaires, mais aussi dans la philanthropie dans la région de Québec et dans l’Est du Québec depuis soixante ans et on va continuer de le faire.»  

Le Groupe immobilier Tanguay estime qu’une trentaine d’employés travailleront dans ces locaux. L’entreprise désirait faire une acquisition dans le Vieux-Québec depuis plusieurs années. Les démarches visant à acquérir la Maison Chevalier remonte à il y a plus d’un an.  

«On est amoureux de notre ville. Pour nous, c’était un choix naturel», a-t-il indiqué.  

Les employés pourront intégrer leurs nouveaux espacex de travail au début de l’été 2022.  

Même si M. Tanguay se veut rassurant, la Société historique de Québec maintient sa position.  

«On est sûr que le Groupe Tanguay est bien intentionné. On est sûr qu’ils sont animés de bonnes intentions, mais à la base, ce bâtiment ne devrait pas quitter le giron de l’État québécois», a réagi Alex Tremblay Lamarche, président.   

«On considère que le patrimoine québécois doit rester la propriété des Québécois», a ajouté M. Tremblay.  

La Maison Chevalier a été érigée en 1683. Elle a été classée monument historique en 1956. Elle constitue le premier immeuble à faire l’objet de rénovations importantes de Place Royale. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.