/finance/consumer

Occupez-vous maintenant de vos pneus!

Winterreifen

Illustration Adobe Stock

N’attendez plus pour prendre rendez-vous pour vos pneus d’hiver. Cette année, les retardataires seront doublement pénalisés...

La COVID-19 a peut-être le dos large, mais la pandémie a causé un phénomène de rareté chez les détaillants de pneus, spécialement pour les modèles bas de gamme provenant de Chine. Les pneus haut de gamme, surtout ceux de grande taille (18 ou 19 po) pour les véhicules utilitaires sport (VUS) et les multisegments, sont aussi touchés.

En conséquence, l’écart de prix entre les pneus d’entrée et de moyenne gamme s’est rétréci, car on observe des hausses de prix entre 15 % et 20 % pour les modèles bas de gamme. 

Pour un VUS avec des pneus de 16 ou 17 po, attendez-vous à payer entre 150 $ et 200 $, voire 250 $ du pneu. Pour une berline, ça joue autour de 125 $ du pneu bas de gamme de 15 po (entre 125 $ à 140 $ pour les moyens de gamme).

À ces prix s’ajoute celui de l’installation, qui varie entre 15 $ et 20 $ du pneu. L’équilibrage est normalement inclus, mais pas le parallélisme (alignement).

Un conseil : réservez tout de suite votre rendez-vous et vos pneus, surtout pour les grandes dimensions. Vous pouvez toujours acheter des jantes en acier pour monter des pneus plus petits, mais leur prix a aussi augmenté.

Un autre hiver ?

Faut-il remplacer le pneu ou passer un autre hiver ? « La semelle du pneu doit excéder 5 millimètres ou 6/32e de pouce. Vous pouvez le vérifier par vous-même grâce au vieux test de la pièce de 25 cents. Si les blocs de caoutchouc ne cachent plus le museau du caribou sur la pièce, il faut les changer », précise Jesse Caron, expert automobile chez CAA Québec.

Ce dernier met en garde au sujet des pneus usagés : « Assurez-vous qu’ils aient une usure égale des quatre pneus, et qu’ils soient du même fabricant et du même modèle. Sinon, vous risquez de déséquilibrer la tenue de route, notamment pour les véhicules à traction intégrale, dont le différentiel et les systèmes de traction pourraient souffrir. »

Certains pneus sont bien cotés, mais ne pourraient peut-être pas convenir à votre véhicule. C’est particulièrement vrai pour les voitures électriques, plus lourdes.

Enfin, entreposez vos pneus à l’horizontale s’ils sont sur des jantes, sinon à la verticale, dans un cabanon ou à la cave de préférence. 

Conseils  

  • À Québec, la date réaliste du remplacement des pneus (dès que la température descend sous les 7°C pour quelques jours consécutifs) est le 5 novembre selon la CAA. À Montréal, c’est le 10 novembre. La limite, selon la loi, est le 1er décembre. 
  • Vu que l’écart se rétrécit entre les pneus d’entrée et de moyenne gamme, aussi bien choisir ces derniers, généralement mieux adaptés à nos hivers. 
  • N’hésitez pas à discuter avec le marchand à propos du modèle de pneu qui convient à votre environnement de conduite : les conditions varient entre la campagne, l’autoroute et la ville. 
  • On peut choisir ses pneus en sollicitant les conseils de la CAA (1-888-471-2424) ou en consultant l’étude annuelle du magazine Protégez-Vous (protegez-vous.ca/automobile/pneus-hiver). 
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.