/news/politics

Québec craint une perte d'influence due au redécoupage électoral

La prochaine élection verra peut-être un redécoupage de la carte électorale, et le gouvernement Legault s’inquiète d’une perte d’influence du Québec. 

• À lire aussi: Redécoupage électoral: le Québec perdra du poids dans la fédération

Selon cette proposition d’Élections Canada, il y aurait quatre sièges de plus au Canada, mais un de moins au Québec. 

Ce redécoupage entrerait en vigueur en 2024, après des consultations. 

Mardi, Sonia Lebel, présidente du Conseil du Trésor et ministre responsable des Institutions démocratiques et de la Réforme électorale, demande que le Québec conserve son poids à la Chambre des communes. 

«Pour nous, ce n’est pas une formule mathématique», précise-t-elle. «C’est important de prendre compte du poids réel de la représentativité du Québec au sein de la Chambre des communes. Nous sommes la seule province francophone au Canada. Nous avons un statut particulier et une nation à défendre et je pense qu’à l’instar des provinces maritimes et des territoires, notre spécificité québécoise doit faire en sorte qu’on ne doit pas perdre des sièges à la Chambre des communes.»

La cheffe de l'opposition officielle à Québec, Dominique Anglade, a envoyé une lettre à Justin Trudeau. Elle lui demande de protéger le poids démographique du Québec. 

«Il faut prendre tous les moyens pour éviter que le Québec ne perde un siège lors du redécoupage électoral à venir», écrit-elle. 

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.