/news/coronavirus

Ses employés non vaccinés affectent son entreprise

Le prolongement d’un mois de la vaccination obligatoire pose des problèmes aux entreprises qui font affaire avec le milieu médical.

• À lire aussi: Vaccination obligatoire pour les députés fédéraux dès le 22 novembre

• À lire aussi: Une troisième dose administrée dans les CHSLD de la Mauricie et du Centre-du-Québec

• À lire aussi: Plus de patients par médecin: «il faut que François Legault les paye»

Une entreprise spécialisée dans le déménagement des aînés critique la décision du gouvernement de changer les règles à la dernière minute concernant la vaccination obligatoire. 

«On ne pouvait pas entrer dans les résidences si nous n’étions pas vaccinés. Toute mon administration est vaccinée, je suis provaccin, mais j’ai des employés qui ne le sont pas. J’ai pris des rendez-vous pour tout le monde il y a un an, mais je ne peux pas les forcer plus que ça», a mentionné Chantale Paquette, propriétaire de Déménagement à prix modique. 

Pendant le cœur de la pandémie, elle dénonce que son service était essentiel, mais maintenant, elle ne peut répondre à la demande en raison d’une grande majorité de ses employés qui ont décidé de ne pas se faire vacciner. 

«C’est un choix personnel, je ne suis pas d’accord avec eux, mais c’est mes employés et je veux que mon entreprise fonctionne. En plus, ces personnes âgées là sont vulnérables et sont mal prises», a rapporté la propriétaire. 

«C’est le chaos total» 

Pourtant, cette propriétaire a tenté de convaincre ses employés de se faire vacciner en leur envoyant un courriel. 

«Si vous ne changez pas de position, je vais être obligé de fermer la section déménagement parce que je n’ai vraiment pas assez de gars pour répondre à la demande et malgré ça ce que j’ai eu comme réponse c’est parfait, c’est à partir de quand, on démissionne», a souligné Mme Paquette. 

La réponse de la majorité des employés était claire. 

«Ils ont tous voulu remettre leur démission parce que je les poussais encore plus (vers la vaccination)», a-t-elle raconté. 

Pourtant la demande est élevée pour ce service. Elle évalue le nombre de déménagements à 4 par jour. 

«On n’a pas eu de délais, on n’a rien pour s’ajuster à ça et convaincre les employés, je vais vous le dire, mais c’est un monde à part le déménagement et ils aiment bien la confrontation», a indiqué Chantale Paquette, propriétaire de Déménagement à prix modique.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.