/news/law

Dépendante au jeu, elle vole plus de 153 000$ à son employeur

Une femme de la Montérégie passera la prochaine année derrière les barreaux pour avoir fraudé son employeur en raison d’un problème de jeu pour plus de 153 000 $, un montant qu’elle devra aussi rembourser.

Tobi Beaulieu, 43 ans, travaillait pour les Encans Ritchie Bros., une maison de vente aux enchères de machinerie lourde, de camions et autres équipements industriels, lorsqu’elle a décidé de faire croire à son employeur que la SAAQ exigeait l’envoi de mandats-poste pour l’achat de carnets de certificats d’immatriculation temporaire pour le déplacement des véhicules.

Selon la trame factuelle résumée, mercredi, au palais de justice de Saint-Hyacinthe, par le procureur de la Couronne, Me Cimon Senécal, la fraudeuse demandait «à ses employeurs un chèque à son nom [avec lequel elle prétendait acheter des mandats-poste qu’elle envoyait] à la SAAQ avec un bon de commande pour des livrets de transit».

Beaulieu effectuait de faux bons de commande dans le but de conserver une partie des sommes de l’opération.

«Entre le 6 juillet 2014 et le 20 avril 2018, l’accusée a fait 87 transactions frauduleuses», a mentionné Me Senécal devant le tribunal. Il a ajouté que sur les 223 066 $ utilisés par Tobi Beaulieu, seulement 69 859 $ avait réellement servi à l’achat de livrets de transit. Le montant résiduel constitue une fraude de plus de 153 000 $, représentant une perte nette pour les Encans Ritchie Bros.

Sur la base d’une suggestion commune entre la défense et la Couronne, Tobi Beaulieu a été sentenciée à 12 mois de détention ferme. 

Elle devra aussi se soumettre à une ordonnance de dédommagement de 153 207 $. Elle aura 10 ans pour rembourser la somme.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.