/regional/montreal/montreal

Le candidat Peter McQueen de Projet Montréal a eu des ennuis avec la justice

TVA Nouvelles a appris que le candidat Peter McQueen, qui porte les couleurs de la formation politique de Valérie Plante dans le district Notre-Dame-de-Grâce, a eu des ennuis avec la justice il y a une vingtaine d’années, incident pour lequel il exprime aujourd’hui des regrets.

• À lire aussi: Sue Montgomery veut scinder son arrondissement en deux

• À lire aussi: Projet Montréal s’engage à maintenir la hausse des taxes au niveau de l’inflation

Le dossier judiciaire consulté par TVA Nouvelles nous apprend que M. McQueen a dû signer un engagement de ne pas troubler l’ordre public auprès du Tribunal en mai 1997 dans une affaire de vol. 

Le dossier judiciaire ne fournit toutefois pas de détails sur la nature du crime mais selon nos informations, il a volé en arrachant des mains un document officiel visant à obtenir une vignette de stationnement. On sait qu’il a rempli une promesse devant un juge. 

Dans le jargon judiciaire, il s’agit d’un «810» en raison de l’article du Code criminel auquel il fait référence. Il a dû garder la paix ainsi qu’un bon comportement durant un an. 

Joint par TVA Nouvelles, le cabinet de la mairesse Valérie Plante a offert quelques explications et précise que M.McQueen avait des regrets.

«Il y a près de 25 ans, M.McQueen est parti avec des documents pour obtenir une vignette après un épisode de mésentente au bureau Accès-Montréal du Plateau Mont-Royal où il résidait à l’époque. C’était un geste sous le coup de l’émotion qu’il a évidemment regretté. Il a été acquitté des accusations et a pris un engagement de ne pas troubler l’ordre public.»

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.