/news/politics

Les quarts de jour offerts aux infirmières du public

Québec va de l’avant avec sa promesse d’offrir d’abord les quarts de travail de jour aux infirmières du réseau public, afin de réduire graduellement le recours aux agences privées dans le réseau de la santé.  

Une directive en ce sens a été émise aujourd’hui aux dirigeants de CISSS et CIUSSS pour les régions les plus populeuses du Québec, a annoncé le ministre de la Santé, Christian Dubé.  

La directive leur demande de mettre en oeuvre trois mesures, explique M. Dubé. «Premièrement, de prioriser les quarts de travail favorables pour le personnel dans le réseau de santé, donc pour que les quarts favorables passent tout d’abord au personnel de la santé interne», dit le ministre. 

Les PDG devront également imposer les quarts de soir, de nuit et de fin de semaine aux agences privées, «avec des ratios qui vont permettre une transition» pour que le réseau dépende de moins en moins de ces travailleurs externes.  

Finalement, le renouvellement des contrats avec ces agences se fera «pour une période maximale de six mois».  

Les dirigeants devront également présenter des plans de transition qui devront être mis en oeuvre d’ici le 1er décembre. 

Écoutez l'analyse de Philippe-Vincent Foisy et d'Antoine Robitaille avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

La mesure s’applique aux régions suivantes pour les établissements publics et privés subventionnés: Montréal, Laval, Montérégie, Laurentides, Lanaudière, Pôle de la région de Québec, Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches.  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.