/news/municipales2021

«On sait qu’ils ne s’aiment pas»

Malgré des prises de bec, un peu de cacophonie et quelques attaques personnelles, le Face-à-Face d’hier opposant les trois candidats les plus en vue à la mairie de Montréal demeure un débat de haut niveau juge Mario Dumont.

• À lire aussi: Le Face-à-Face Montréal 2021: Un débat musclé et indiscipliné

• À lire aussi: Le Face-à-Face Montréal 2021: échanges animés entre les candidats

Notre commentateur politique nous dit ce qu’il a pensé des performances de Valérie Plante, Denis Coderre et Balarama Holness. 

«Mme Plante est compétente et passionnée. Elle a été très bonne aussi. On sait qu’ils ne s’aiment pas [elle et Denis Coderre]. Mais, on a senti qu’elle était dérangée par Denis Coderre dans son non verbal. Quand elle n’avait pas la parole, elle avait l’air énervée. Elle a un rire communicatif, mais parfois tu sens que c’est un rire nerveux», tranche Mario Dumont. 

«M. Coderre a été en contrôle tout au long du débat. Il avait l’air bien dans ses positions, bien dans sa peau. Il a su demeurer plus calme», précise-t-il.

Mario Dumont s’est attardé principalement aux échanges entre la mairesse sortante et l’ancien maire de la métropole, peu aux paroles du chef de Mouvement Montréal.

«On a remarqué les deux principaux candidats, M. Holness est loin derrière. Il s’adresse d’abord à une clientèle anglophone.»

*** Voyez l’intégrale de la chronique de Mario Dumont dans la vidéo ci-haut

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.