/finance/homepage

Sara Blakely, fondatrice de Spanx: elle redevient milliardaire après une transaction avec Blackstone

US-JANE-FONDA,-SHERYL-CROW-HEADLINE-"EMPOWER-PARTY"-IN-ATLANTA-F

Getty Images via AFP

La fondatrice du fabricant de sous-vêtements Spanx, Sara Blakely, est redevenue milliardaire cette semaine après avoir conclu un accord visant la vente de la majorité des actions de son entreprise à Blackstone.

• À lire aussi: Google lance le Pixel 6, son nouveau téléphone

• À lire aussi: Véritable explosion des placements privés chez Investissement Québec

Partie de rien, avec seulement 5000 $ US en poche en l’an 2000, la femme d’affaires d’Atlanta, en Georgie, s’est taillé en peu de temps une place parmi les grandes fortunes américaines.

Mme Blakely, 50 ans, entend demeurer en poste à la tête d’une équipe entièrement féminine et elle veut continuer à développer son petit empire, connu notamment pour ses sous-vêtements qui sculptent le corps.

«Forbes» évalue qu’à la suite de l’acquisition d’une participation majoritaire par Blackstone, un géant du capital-investissement, Spanx se retrouve valorisé à 1,2 milliard $ US.

Pour la femme d’affaires d’Atlanta, cet accord lui permet de redevenir milliardaire, alors qu’en juin dernier, en raison de la concurrence accrue et des effets de la pandémie de COVID-19, sa fortune avait fondu à 750 millions $ US, dans le classement de «Forbes».

La participation restante de Mme Blakely dans Spanx n’a pas été précisée à la suite de la transaction avec Blackstone.

«Depuis 20 ans, les gens me demandent: "quand allez-vous vendre Spanx?" Et pendant 20 ans, j’ai dit: "je le saurai le moment venu". Eh bien, ce jour est arrivé», a écrit Mme Blakely sur Instagram, mercredi.

«Je resterai une actionnaire importante et continuerai d'aider l'entreprise à réaliser son plus grand potentiel, ainsi que de continuer à réaliser ma plus grande passion: élever les femmes», a-t-elle ajouté.

«Forbes» indique que la fortune de Sara Blakely est maintenant évaluée à 1,2 milliard $ US, incluant une participation minoritaire dans les Hawks d’Atlanta de la NBA et des actifs immobiliers de 40 millions $ US.

La femme d’affaires avait créé Spanx pour régler un problème personnel: elle n’arrivait pas à trouver des sous-vêtements appropriés à porter sous un pantalon de couleur crème pour une fête. Elle avait alors coupé les pieds d’un collant gainant et l’avait porté comme sous-vêtement, mais celui-ci l’avait dérangé toute la soirée en remontant constamment. La femme avait alors décidé de trouver une solution, qui a mené en quelque sorte à la fondation de Spanx à partir de maigres économies de 5000 $.

À l’époque, il y a 21 ans, Sara Blakely faisait du porte-à-porte pour vendre des télécopieurs en Floride.

Une douzaine d’années plus tard, rappelle «Forbes», sa compagnie avait une marge de profit de 20 % et comptabilisait des ventes annuelles de près de 250 millions $ US. Et déjà, à Wall Street, on évaluait la valeur de Spanx à 1 milliard $ US.

En 2012, à l’âge de 41 ans, Blakely était alors devenue la plus jeune femme partie de rien à joindre le classement international des milliardaires de «Forbes».

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.