/news/currentevents

Un citoyen reçoit pour 23 000 $ de contraventions à Lévis

Julien Garon-Carrier / AGENCE QMI

Un résident de Lévis vivement dénoncé pour l'usage de son motocross dans son voisinage se retrouve avec 38 contraventions totalisant 23 164 $.

Christopher Hamel a récemment attiré l’attention en publiant une vidéo sur Facebook - partagée plus de 300 fois – dans laquelle il étale les nombreux constats d’infraction qu’il a reçus par la poste en deux envois, pour des événements survenus en juillet et en août derniers. Il entend contester le tout et a mis un avocat sur le dossier.

Certains des constats mentionnent qu’il a circulé sur une propriété privée avec sa moto sans autorisation expresse du propriétaire. Il lui est aussi reproché de ne pas avoir porté de casque protecteur au volant de sa moto.

L’homme de 31 ans soutient qu’il circulait sur un chemin privé appartenant à son père et qu’il effectuait une distance d’environ 100 mètres seulement chaque fois. 

«Tout ce que je faisais, je prenais mon motocross pis j’allais voir mon troisième voisin», a-t-il dit lors d’une rencontre avec l’Agence QMI au domicile de son père.

Julien Garon-Carrier / AGENCE QMI

Les voisins à la source des plaintes à la police, à qui nous avons également parlé, ont toutefois un point de vue différent. Deux d’entre eux disent avoir transmis à la police de Lévis des preuves vidéo montrant Christopher Hamel en train de contrevenir au Code de la sécurité routière en circulant sur leur terrain de manière arrogante et bruyante. 

«Il vient faire virer son motocross chez nous et nous pousse des ‘’fingers’’», a déploré un des plaignants qui, comme les autres voisins, désire garder l’anonymat.

Appelée à commenter la situation, le Service de police de la Ville de Lévis, par le biais de son responsable des communications, Jean-Sébastien Levan, nous a indiqué que Christopher Hamel «avait reçu plusieurs plaintes [et que] le contrevenant avait été avisé graduellement à plusieurs reprises de respecter les lois et règlements qu’il enfreignait».

M. Hamel estime, de son côté, qu’il est victime d’abus, soulignant que le policier ayant signé la grande majorité des constats a la réputation à Lévis de faire du zèle.

La police n’a pas souhaité commenter cette allégation et nous n’avons pas été en mesure d’entrer en contact avec l’agent en question.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.