/regional/troisrivieres/mauricie

Un vétéran de la Deuxième Guerre mondiale célèbre ses 100 ans

L’un des vétérans de la Deuxième Guerre mondiale, sinon peut-être le plus vieux au Canada, vit encore à Louiseville, en Mauricie, et entretient toujours la forme.

Paul-Émile Beaumier, natif du Lac-à-la-Tortue (aujourd’hui Shawinigan), en Mauricie, atteint le plateau des 100 ans ce dimanche.

Le ministère des Anciens Combattants Canada n’a toutefois pas confirmé si le presque centenaire est le doyen au pays des vétérans de cette guerre.

Né le 24 octobre 1921, M. Beaumier est encore en bonne forme. Ainsi, il y a deux semaines, il s'est acquitté de la corvée de ramassage des feuilles mortes à sa résidence de Louiseville.

Avec le grade de caporal, Paul-Émile Beaumier avait participé à deux débarquements, celui raté de Dieppe, en 1942, et celui du Jour J, en juin 1944.

Il avait été fait prisonnier par les Allemands en France. Il est resté en captivité pendant un mois.«Il y a des fois où il n'y avait pas grand-chose à manger», a-t-il relaté à la caméra de TVA Nouvelles.

Pendant les combats, sa méthode consistait à faire le vide intérieur, à se concentrer sur sa mission et à avancer. Il n'a jamais été blessé, même s'il a entendu siffler des balles.

«Tu avances pour faire ce que tu as à faire. Si tu te mets de méchantes pensées dans la tête, tu n'avances pas», a-t-il confié.

Même à un âge avancé, il arrive encore que les horribles souvenirs remontent à la surface.

Ainsi, l'été dernier, à Louiseville, les simples détonations d'un feu d'artifice lui ont fait croire à une attaque ennemie.

«Au point de vue des émotions, c'est très difficile pour eux d'arriver et de dire: "on le pense, on le vit, mais on ne veut pas revivre ces moments qui ont été pénibles pour eux"», a expliqué Gaston Vadnais, de la filiale 35 de la Légion royale canadienne.

De passage à Trois-Rivières, le lieutenant-gouverneur du Québec a rendu hommage au vétéran centenaire.«Il faut regarder ces gens-là et faire en sorte de les remercier pour tout ce qu'ils ont fait», a dit Michel Doyon.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.