/news/society

Le stress post-traumatique chez les camionneurs

Plusieurs camionneurs du Québec impliqués dans des accidents de la route mortels ont ensuite subi un choc post-traumatique et force est d’admettre que bon nombre d’entre eux sont laissés à eux-mêmes.

L’un d’entre eux, Patrick Forgues, s’est donc donné comme mission de venir en aide à ses collègues qui vivent de la détresse psychologique.

Ce dernier a vécu le cauchemar en 2013 alors qu’un homme s’est jeté sur les roues de son véhicule. Patrick Forgues avoue avoir eu du mal à s’en remettre, en raison des importantes séquelles psychologiques causées par l’accident.

Ce dernier a constaté que bien peu de ressources étaient disponibles pour les personnes dans sa situation. 

«On sait comment gérer de la tôle, mais un humain, on ne sait jamais trop», affirme Patrick Forgues.

Sa conjointe et lui ont donc mis en place l’organisme SSPT chez les camionneurs, dont la mission est d’aider les chauffeurs directement et rapidement.

«Quand le chauffeur nous appelle, c’est là. Il parle tout de suite avec l’un de nos bénévoles et en moins de 48 ou 72 heures, il parle déjà avec un intervenant spécialisé en chocs post-traumatiques», explique Patrick Forgues.

Pour voir les explications complètes, visionnez la vidéo ci-haut.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.