/news/coronavirus

Bars et restos à pleine capacité: d’autres secteurs réclament aussi des assouplissements

Alors que les bars et les restaurants du Québec pourront fonctionner à pleine capacité dès le 1er novembre, des acteurs de plusieurs autres milieux réclament à leur tour des assouplissements.

• À lire aussi: Bars et restos du Québec à pleine capacité dès novembre

Les propriétaires de gyms, de salons funéraires et l’industrie du mariage croient que le temps est venu d’augmenter le nombre de personnes qui peuvent fréquenter leurs établissements.  

«On peut parler de 30% à 40% de perte de chiffre d’affaires. [...] Les gens qui pensent qu’on est revenus à la normale, non, on n’est pas encore là», soutient Francis Latulippe, copropriétaire et directeur du Énergie Cardio de Saint-Romuald. 

À l’approche de l’hiver, les propriétaires de salons funéraires, qui doivent conjuguer avec une limite de 50 personnes, souhaitent eux aussi un changement puisqu’ils se sentent mis de côté.

«Ça devient extrêmement difficile d’avoir à composer avec cette consigne-là. L’hiver s’en vient, on ne peut pas croire qu’on va laisser la 51e personne dehors en attendant d’aller offrir ses condoléances», déplore Annie Saint-Pierre, directrice générale de la Corporation des thanatologues du Québec. 

Cette dernière souhaite que la capacité d’accueil dans les salons funéraires soit revue pour que ceux-ci «se mettent à jour comme tout le monde». 

- D’après les informations de William Vachon

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.