/news/politics

QS veut forcer les écoles à lutter contre les violences sexuelles

Toutes les écoles du Québec devraient être obligées de se doter d’une politique pour lutter contre les violences sexuelles, juge Québec solidaire (QS) qui a déposé un projet de loi en ce sens.

«L’objectif, c’est de forcer toutes les institutions d’enseignement primaire, secondaire, formation professionnelle et des adultes à adopter une politique pour prévenir et combattre les violences sexuelles », a détaillé la députée solidaire Christine Labrie en entrevue avec TVA Nouvelles, dimanche, quelques minutes avant la présentation de son projet de loi.

Actuellement, la loi oblige seulement les cégeps et les universités à adopter de telles politiques, mais la formation politique juge que l’on retrouve aussi des problèmes de violence sexuelle dans les autres milieux scolaires.

Les écoles primaires ou secondaires, elles, misent plutôt sur des politiques de prévention de l’intimidation, mais ne traitent pas spécifiquement des questions de violence sexuelle, a déploré QS qui juge que ce type de violence survient «tous les jours» dans les écoles.

«Quand on parle de violence sexuelle, ce qui doit être fait, c’est de s’assurer qu’il y a des formations obligatoires pour le personnel, des activités de sensibilisation pour les élèves, un processus clair de plainte ou de dévoilement, que les services soient identifiés pour pouvoir référer les élèves. Ce n’est pas en place, en ce moment, dans nos écoles malheureusement», a indiqué Mme Labrie

Les écoles doivent aussi être là pour aider les enfants qui vivent des agressions à l’extérieur du milieu d’enseignement, en les accompagnant et les référant aux bonnes ressources, juge QS.

Plus de la moitié des Québécois victimes de crimes sexuels répertoriés par la police sont mineurs, a rappelé le parti en se fiant aux données compilées par l’Institut national de santé publique du Québec.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.