/news/politics

Régis Labeaume ému de recevoir une prestigieuse distinction française

Photo Agence QMI, Guy Martel

À quelques jours de quitter la scène municipale, Régis Labeaume n’a pas caché son émotion, samedi, de recevoir une prestigieuse distinction française des mains de l’ancien premier ministre Alain Juppé. 

Entouré des membres de sa famille et de ses proches amis, réunis samedi après-midi à la salle de réception de l’Hôtel de Ville de Québec, le maire de Québec a tenu à rappeler ses origines sociales modestes au moment de recevoir les insignes de Chevalier de l’Ordre national de la Légion d’honneur. 

Photo Agence QMI, Guy Martel

« La société dans laquelle j’ai la chance d’évoluer depuis ma naissance a été très généreuse avec moi. Le fait qu’un fils de mécanicien puisse occuper ma fonction et être décoré de ce privilège en dit beaucoup sur cette collectivité et les immenses possibilités qu’elle ouvre aux femmes et aux hommes d’ici », a-t-il lancé en guise de remerciements.

Photo Agence QMI, Guy Martel

Toxique

À la tête de Québec depuis 14 ans, M. Labeaume a ajouté que cet honneur constitue « du baume » au cœur de ses enfants qui ont dû composer avec les aléas de la vie politique. 

Le maire entouré de membres de sa famille.

Photo Agence QMI, Guy Martel

Le maire entouré de membres de sa famille.

« Je sais qu’un père en politique, ça a été parfois très difficile à vivre pour vous trois, a-t-il admis. Vous avez souvent été blessés, outrés. Je sais que je vous ai imposé malgré moi et malgré vous une personnalité que vous n’aviez pas choisie, un genre de vie où le toxique s’est beaucoup trop infiltré dans vos existences sans invitation. »

Photo Agence QMI, Guy Martel

 

Dans son discours, Alain Juppé a rendu un hommage appuyé à son « ami » en louant sa « persévérance » et sa « ténacité » dans divers dossiers, notamment celui de la protection de la langue française.

Photo Agence QMI, Guy Martel

Clin d’œil à l’actualité

Même si la cérémonie de samedi se voulait surtout protocolaire, les deux politiciens expérimentés n’ont pas hésité à faire quelques incursions dans l’actualité politique municipale immédiate. 

Ainsi, M. Juppé, qui fut longtemps maire de Bordeaux, a affirmé que le tramway est « une bonne option » pour la ville de Québec en rappelant avoir lui-même conseillé M. Labeaume d’adopter ce moyen de transport structurant qui fut « un succès » à Bordeaux. 

La vice-présidente du comité exécutif de la Ville de Québec, Marie-Josée Savard, et M. Juppé.

Photo Taïeb Moalla

La vice-présidente du comité exécutif de la Ville de Québec, Marie-Josée Savard, et M. Juppé.

De son côté, Régis Labeaume a présenté Marie-Josée Savard à son illustre invité comme étant « la future mairesse de Québec ».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.