/news/tele

«Révolution»: Transcender ses problèmes par le mouvement

PHOTO COURTOISIE / OSA IMAGES

Justin Verreault et Tommy Durand ont choisi de montrer leur résilience et leurs forces dans leurs chorégraphies, dimanche soir, lors de la première émission des face-à-face à «Révolution». Un duo-duel qui s’est soldé par une victoire et un sauvetage.

• À lire aussi: La tournée «Révolution» se remettra en branle en février

• À lire aussi: «Révolution»: un autre côté du contemporain

• À lire aussi: «Révolution»: Le pouvoir de guérison de la danse

Justin, comme Tommy, avait choisi de créer une suite à son numéro d’audition. «J’ai voulu raconter la période difficile que j’ai vécue après la pandémie, alors que je devais me retrouver personnellement, retrouver mon courage et mon amour pour la danse. C’était la suite et la fin de cette période. J’ai fermé un chapitre difficile de ma vie, mais durant lequel j’ai beaucoup appris.»

Tommy voulait aussi montrer que même s’il y a des moments difficiles dans la vie, il faut rester concentré sur la lumière au bout du tunnel. «J’ai failli tout laisser tomber, parce que c’était difficile de vivre ce que j’endurais, notamment toute l’intimidation. Je ne pensais pas pouvoir m’épanouir dans un milieu qui me procurait autant de mal.»

Sans faute 

Après leurs prestations époustouflantes, les deux danseurs étaient pleinement satisfaits du travail accompli. «J’étais relativement confiant à la fin de la performance, mais sans sous-estimer le talent de Justin, qui est un danseur incroyable», a confié Tommy.

PHOTO COURTOISIE / OSA IMAGES

Le même sentiment occupait l’esprit de son compétiteur. «Je sais que Tommy est un danseur extraordinaire qui peut faire des choses complètement folles avec son corps. Le seul fait que les Twins disent que ce face-à-face était injugeable, c’était déjà une récompense.»

Justin souhaite d’ailleurs continuer à exprimer des sentiments et des émotions à travers la danse et le mouvement. «J’aime raconter des histoires sur des sujets plutôt tabous, comme la santé mentale, par exemple. C’est un sujet très personnel sur lequel les gens n’aiment pas forcément s’exprimer. Moi-même, je travaille sur le fait d’être de plus en plus capable de parler avec des mots, mais depuis que je suis enfant, la danse m’a toujours permis de m’exprimer beaucoup plus facilement.»

PHOTO COURTOISIE / OSA IMAGES

Premier sauvetage 

Jean-Marc Généreux a voté pour Tommy, les Twins ont penché pour Justin, et Lydia a réconcilié les deux en votant pour Tommy, tout en appuyant sur le nouveau bouton de sauvetage pour garder Justin dans la compétition.

«J’ai entendu le commentaire de Lydia disant qu’il fallait que je travaille sur ma technique, et c’est le point le plus important sur lequel je vais travailler pour la suite», a conclu ce dernier.

La prochaine étape de «Révolution» s’appelle les duos improbables, où deux danseurs doivent créer ensemble un numéro original. Et si Justin et Tommy se retrouvaient ensemble en duo?

Ann-Florence, 13 ans, Québec

Les danseurs qui ont décidé d’aller dans l’affrontement direct n’ont pas eu de chance pour ces premiers face-à-face. Contrairement à Janelle, Ann-Florence avait opté pour une certaine douceur. «Peu importe la manière dont elle allait m’attaquer, j’allais continuer à danser, sans lâcher. Le message est que, quoi qu’il arrive, je me relève toujours, même si ça fait mal.» Étrangement, les chorégraphies des deux filles

semblaient se répondre. «C’était le fun de voir qu’on était dans la même histoire. On ne savait pourtant pas ce que l’autre allait faire. Et on était toutes les deux vraiment dans notre bulle sur scène.» Quand on voit Ann-Florence danser, on peine à croire qu’elle n’a que 13 ans. «Je mets tellement d’heures dans mon art que j’ai peut-être l’air plus mature. Je pense que les maîtres ont justement choisi de me mettre contre Janelle pour que je prouve ma maturité. Je pense avoir réussi ce défi.»

L’union QMDA, 16 à 21 ans, Québec

L’union QMDA avait choisi d’aller dans une zone inusitée afin de montrer une autre version de leur groupe. «Notre numéro d’audition était plus dans l’attaque, alors que cette fois-ci, on voulait davantage raconter une histoire», a expliqué Justine Trépanier, une des membres du groupe. On se doutait que Projet Symbiose allait aller dans quelque chose de plus agressif, mais on ne s’est jamais laissé déstabiliser par la force qu’ils ont amenée. On voulait justement créer un contraste entre nos deux numéros. On est resté dans le calme et la simplicité.» Cette direction a été payante puisqu’elles ont recueilli le vote des Twins et de Lydia Bouchard. «Le commentaire de Lydia sur la rigueur technique nous a vraiment fait plaisir, car c’est un aspect très important pour nous. On pense quand même avoir réussi à interpréter notre histoire, mais peut-être qu’on aurait pu en donner plus. On va travailler davantage sur ce point.»

T.Acos, 13 à 17 ans, Granby

Après un premier numéro explosif et joyeux, les filles de T.Acos ont choisi d’aller ailleurs pour leur face-à-face. «Au ballotage, on avait joué sur l’agressivité, a raconté Romy. Pour cette troisième prestation, on a travaillé la précision, mais dans un autre style. On était contentes de notre performance, mais on ne savait pas comment ça allait tourner. Je pense que ce qui a fait pencher les maîtres, c’est de voir encore une évolution depuis le début de la compétition, mais le duel a été très serré. On savait que ce n’était pas gagné d’avance.» Les maîtres ont choisi à l’unanimité de continuer l’aventure avec T.Acos, ce groupe de cinq ados de 13 à 17 ans que l’on a découvert lors de la première saison de «Révolution». «On pouvait alors percevoir qu’on dansait comme des enfants. Je pense qu’aujourd’hui, c’est différent. On a acquis beaucoup d’expérience et on peut montrer autre chose.»

Les candidats sauvés cette semaine : 

Justin Jackson, 30 ans, Montréal

Ann-Florence, 13 ans, Québec

T.Acos, 13 à 17 ans, Granby

Emmanuelle, 32 ans, Montréal

L’union QMDA, 16 à 21 ans, Québec

Tommy, 19 ans, Québec

Justin Verreault, 18 ans, Gatineau – Sauvé par Lydia

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.