/news/law

Meurtre de Jannai Dopwel: L'ado refuse une enquête sur sa remise en liberté

Mario Beauregard

L'adolescent de 16 ans épinglé par le Service de police de la Ville de Montréal, la semaine dernière, comme auteur présumé du meurtre de Jannai Dopwell dans le quartier Côte-des-Neiges, a annoncé mardi qu'il renonçait à la tenue d'une enquête sur remise en liberté. 

• À lire aussi: Dernier hommage à un jeune de 16 ans tué

• À lire aussi: Meurtre d’un ado à Montréal: le SPVM épingle un jeune de 16 ans

• À lire aussi: Des individus se moquent du meurtre de son fils

L'accusé reste donc détenu. Le dossier a été reporté au 30 novembre 2021 à 13h pour la forme. Il est accusé de meurtre au deuxième degré. La couronne a déjà signifié son désir d'avoir une peine pour adulte.

Rappelons que Jannai Dopwell, lui aussi âgé de 16 ans, a été poignardé à mort le 18 octobre dernier près d’une école, durant une bagarre, sur l’avenue Van Horne.

À la suite de son décès, les messages de sympathies pleuvaient sur le compte Instagram de la jeune victime, qui était surnommé Twizzy.

Certains jeunes malintentionnés ont cependant profité de l’occasion pour se moquer de la mort du jeune homme sur le web.

D’ailleurs, sur les réseaux sociaux, une vidéo a circulé dans laquelle de jeunes cagoulés ridiculisent la mort de Jannai Dopwell, en brandissant notamment un long couteau, tout en narguant les amis de la victime.

Jannai Dopwell était le deuxième adolescent à être victime d’un meurtre en 2021 à Montréal.

En février dernier, Meriem Boundaoui, une adolescente de 15 ans, a été tuée d’une balle en pleine tête dans le secteur de Saint-Léonard.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.