/finance/homepage

Salaire minimum à 20 $/h : «Il faut un peu d’audace»

Louis Audet, le président du conseil d’administration de Cogeco, a affirmé vouloir un salaire minimum à 20 $/h. 

• À lire aussi: Le salaire minimum est-il trop bas au Québec?

• À lire aussi: Salaire minimum à 20$: bon pour tout le monde?

Il précise sa pensée en expliquant que sa réflexion prend origine des mouvements sociaux aux États-Unis, en France et au Royaume-Uni où «l’harmonie sociale se perd face aux inégalités sociales.»

«Il reste encore 830 000 personnes chez nous qui gagnent moins que 15 $/h, ce qui correspond à 25 200 $ par année. 200 00 d’entre eux gagnent le salaire minimum, soit 13,50 $/h, ce qui correspond à 22 700 $ par année. Or, le seuil de pauvreté tel que défini par Statistique Canada est entre 24 400 $ et 32 600 $, plus ou moins», énumère Louis Audet. 

«Ainsi, si on y va à coup de 25 sous, il ne se passera rien. J’ai donc suggéré un chiffre, plus élevé que ce que les gens disent», lance M. Audet. 

Il affirme se sentir confortable avec ce chiffre pour que les travaux de David Card, économiste canadien récompensé par le prix Nobel d’économie il y a quelques semaines, ont démontré que les craintes face à l’augmentation du salaire minimum ne sont pas fondées. 

«Mon idée, c’était de susciter une discussion. C’est sûr que lorsqu’on applique une méthode comme celle-là, elle doit être appliquée uniformément à travers l’économie. Une fois que c’est le cas, les petits commerçants n’ont pas à être inquiets. Les clients n’arrêteront pas de venir»

«Il faut avoir un peu d’audace», croit le patron de Cogeco.

*Visonnez l'entrevue complète de Louis Audet dans la vidéo ci-dessus*

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.