/regional/sherbrooke/estrie

Un centre de prévention du suicide suspend sa ligne d’appels en raison de la pénurie de main-d’œuvre

Faute de main-d’œuvre et de « financement suffisant », l’organisme de prévention du suicide JEVI de Sherbrooke, en Estrie, est contraint de suspendre la prise d’appels sur la ligne d’intervention en prévention du suicide.

• À lire aussi: Drame de Lac-Brome: des échos jusqu’à la Maison des jeunes

• À lire aussi: L'organisme JEVI a besoin de l'aide de la population

«Ce n’est pas de gaieté de cœur, mais après réflexion, c’était malheureusement la chose à faire», a expliqué la directrice générale de JEVI mardi matin à TVA Nouvelles.

«Nous avions 9 employés qui remplissaient cette tâche avant la pandémie, mais voilà que 5 ces personnes ont quitté pour le secteur public, en raison de meilleurs salaires. Il nous faut plus de financement pour pouvoir garder ces gens», a-t-elle ajouté.

Pour sa part, Claudia Fiore qui est agente de liaison au ROC-Estrie (regroupement des organismes communautaires), ce n’est pas surprenant.

«Depuis le début de la pandémie, les problèmes sont exacerbés dans les organismes communautaires. Ce n’est pas simplement chez JEVI, mais dans plusieurs des 180 membres du ROC.»

JEVI continue d’offrir plusieurs autres services et misera dorénavant sur les rencontres face à face. La ligne d’écoute provinciale 1-866-APPELLE demeure aussi toujours en service.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.