/news/coronavirus

Les conservateurs contesteront la vaccination obligatoire des députés

Les conservateurs se plieront à la politique de vaccination obligatoire pour mettre le pied à la Chambre des communes, mais ont néanmoins l’intention de la contester une fois de retour au Parlement.

• À lire aussi: Les développements sur la COVID-19 du 12 octobre

C’est ce qu’a annoncé mercredi le chef Erin O’Toole, qui se retrouve dans une délicate situation alors que la question de la vaccination obligatoire ne semble pas faire consensus au sein de son parti.

«Le plus rapidement possible», le Parti conservateur soulèvera une question de privilège «pour contester la conduite inappropriée et le précédent créé par le Bureau de régie interne lors de leur rencontre du 19 octobre».

Rappelons que ce jour-là, le Bureau de régie interne, qui veille aux règles et aux directives auxquelles doivent se conformer les élus, a adopté l’imposition de la double vaccination pour les députés. Les conservateurs avaient alors dénoncé une décision prise en «secret».

Toute contestation des conservateurs risque de mourir au feuilleton: autant le Parti libéral que le Nouveau Parti démocratique (NPD) ont soutenu l’idée, lancée d’abord par le Bloc québécois fin septembre.

La fin du Parlement hybride réclamée

Malgré la possibilité que des élus non vaccinés de son parti ne puissent franchir les portes du Parlement, O’Toole réclame le retour en personne plutôt que le format hybride, tout comme le Bloc québécois.

De son côté, le NPD s’était dit pour le maintien temporaire du format hybride, étant donné les risques que pose la proximité des parlementaires dans une chambre basse bondée.

Mercredi, Jagmeet Singh a même indiqué que la possibilité pour les députés de travailler à distance pourrait encourager certaines personnes à se lancer en politique.

«Je pense que le parlement hybride a ouvert la porte à une plus grande participation et permet aux membres du Parlement ayant de jeunes familles et d'autres obligations de participer et de continuer à remplir ces obligations, et donc je pense que cela a ouvert une nouvelle opportunité et je veux que cela continue», a-t-il déclaré en point de presse.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.